Santé

Cancer du sein : le diagnostic

Dossier - Le cancer du sein
DossierClassé sous :médecine , sein , cancer

-

En France, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes de 35 à 55 ans. Du diagnostic aux traitements, ce dossier vous permet de tout savoir sur le cancer du sein.

  
DossiersLe cancer du sein
 

Quand on parle de diagnostic du cancer du sein, on pense tout de suite à la mammographie. Mais comment se déroule-t-elle exactement, et quels sont les autres examens effectués ?

Mammographie de dépistage du cancer du sein. © National Cancer Institut - Domaine public

Comment est fait le diagnostic du cancer du sein ?

Le bilan comporte un examen clinique et une mammographie des deux seins, souvent associée à une échographie des deux seins et des aisselles. Le diagnostic du cancer est établi par les résultats de l'examen anatomopathologique des fragments de tissu prélevés dans le sein, au niveau de l'anomalie. Ces prélèvements sont généralement pratiqués par biopsies percutanées. Selon les besoins, d'autres examens peuvent être réalisés (prise de sang, IRM). Ils ne sont pas systématiques.

À quoi servent ces examens ?

Ces examens permettent de proposer un traitement adapté à chaque situation, selon le type de cancer, l'extension de la maladie (son stade), son degré d'agressivité (son grade), sa sensibilité à certains traitements, le fait pour une femme d'être ou non ménopausée, son état général et les éventuelles contrindications aux traitements.

Les quatre secteurs du sein. © INCA

Quels sont les professionnels qui prennent en charge les patientes ?

La patiente est prise en charge par une équipe spécialisée dans un établissement qui dispose d'une autorisation de traiter les personnes atteintes de cancer du sein (liste des établissements autorisés de votre région disponible sur www.e-cancer.fr). Cette équipe rassemble toutes les compétences nécessaires.

Campagne d'incitation à la mammographie. © LanyLane, CC by-nc 2.0

Elle travaille en lien régulier avec le médecin traitant (un médecin généraliste le plus souvent). Selon la situation, différents professionnels peuvent être impliqués : chirurgien, gynécologue, radiologue, oncologue radiothérapeute, oncologue médical, pathologiste, anesthésiste, infirmiers, psychologue, assistante sociale, etc.