Santé

Hydratation de la peau : les hydratants

Dossier - Beauté : les anti-âges sont-ils efficaces ?
DossierClassé sous :médecine , Beauté , ride

-

Les tests scientifiques le prouvent : vous serez plus jeune demain qu’hier. Voilà ce que nous assènent des publicitaires convaincus que la jeunesse éternelle est un véritable marché. Même s’il s’agit en vérité, et tout le monde le sait, d’un marché de dupes. On nous bombarde ainsi de chiffres sur des produits censés être plus miraculeux les uns que les autres. Mais que signifie au juste cette formule : « 80 % d’efficacité après un mois » ? Et quelle est la valeur d’un test affirmant que « 76 % des femmes ont constaté son efficacité » ?

  
DossiersBeauté : les anti-âges sont-ils efficaces ?
 

L'action des hydratants, qui permettent l'hydratation de la couche cornée de la peau, a connu plusieurs évolutions, au fil des améliorations scientifiques.

© Benzoix, Fotolia
  • La première génération formait une couche imperméable à la surface de la peau et évitait ainsi une déshydratation par limitation de l'élimination de l'eau contenue dans la peau : c'était en quelque sorte des antidéshydratants.
  • La deuxième génération tentait de fixer l'eau apportée de l'extérieur par captage : ces hydratants possédaient des propriétés hygroscopiques.
  • La troisième génération intervient, elle, sur la régulation du flux de l'eau par la protection ou l'amélioration des lipides de la peau.

Afin d'obtenir la meilleure hydratation de la peau possible, les cosmétiques actuels mélangent les différents types d'hydratants.

Les composants du NMF, Natural Moisturizing Factor

Le NMF est un ensemble de substances qui fixent l'eau et, du coup, assurent une bonne hydratation de la peau. Présent à l'état naturel dans les couches supérieures de l'épiderme, il représente près d'un tiers de la composition de la couche cornée. Pour répondre aux besoins des peaux sèches, déshydratées ou matures, certaines crèmes hydratantes apportent donc des fractions du NMF. Ce peut être des acides aminés, des hydrolysats de protéines, des sucres ou de l'urée.

Les polymères hydrophiles

Ces grosses molécules, incapables de traverser la barrière cutanée, forment un film à fort pouvoir d'absorption d'eau, ralentisseur d'évaporation. Citons par exemple : le collagène, l'acide hyaluronique qui forme un film poreux et permet les échanges gazeux, les extraits d'algues ou encore les glycosaminoglycanes qui travaillent en synergie avec l'acide hyaluronique.

Il faut aussi compter dans les principes actifs des produits :

  • les régulateurs du flux hydrique qui sont des lipides peu occlusifs capables de constituer un film plus ou moins continu à la surface de la peau et susceptibles de s'incorporer au « ciment intercellulaire ». Ils jouent ainsi un rôle actif dans la régulation de l'hydratation ;
  • et les acides gras insaturés contenus dans les huiles végétales, les céramides, les phospholipides, les alcools ou esters stéroïdiques, la lanoline et ses dérivés ainsi que les acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6) présents dans un grand nombre de cosmétiques.

L'association de certains de ces composés contribue à améliorer l'efficacité de la barrière cutanée, en permettant de corriger certaines déficiences et de limiter la perte en eau.