Santé

AVC hémorragique

Dossier - AVC : accident vasculaire cérébral
DossierClassé sous :médecine , AVC , accident vasculaire cérébral

-

Un accident vasculaire cérébral (AVC) conduit à l'arrêt du fonctionnement d'une partie du cerveau. Il peut être dû à l'obstruction d'une artère cérébrale ou à une hémorragie.

  
DossiersAVC : accident vasculaire cérébral
 
AVC hémorragique. © Uladzimir, Fotolia

L'hémorragie est la cause de 15 à 20 % des cas d'AVC. On parle d'AVC hémorragiqueLes AVC hémorragiques sont dus à un saignement. On en distingue plusieurs types, parmi lesquels :

* l'hémorragie méningée : le sang se répand dans les méninges, qui sont l'enveloppe entourant le cerveau. Cela peut être le cas lors de la rupture d'un anévrisme. Un anévrisme est une poche qui se forme au niveau d'une artère par affaiblissement ou dilatation de sa paroi. La rupture d'anévrisme a lieu quand le vaisseau sanguin se rompt. Cela peut arriver pendant que le patient dort ou si sa pression artérielle augmente brutalement. Le sang se répand dans l'espace qui se situe entre le cerveau et le crâne et comprime le tissu cérébral,
        
* l'hémorragie intracérébrale : le scanner révèle un hématome à l'intérieur du cerveau. L'hypertension artérielle serait responsable de la plupart des cas d'hémorragie intracérébrale,
        
* l'hémorragie intratumorale : l'hémorragie est liée à la présence d'une tumeur cérébrale.   

La mortalité par accident hémorragique est plus élevée que lors des AVC non-hémorragiques : la majorité des victimes d'une hémorragie cérébrale massive décèdent dans la phase initiale aiguë de l'attaque.