Bien que plus rare chez les garçons, l'anorexieanorexie touche aussi les hommes. Les garçons anorexiques sont souvent des jeunes hyperactifs, entre 12 et 25 ans, qui font beaucoup de sport.

En France, en 2008, une étude menée auprès d'adolescents dans leur 18e année a montré que l'anorexie mentale a concerné 0,5 % des jeunes filles et 0,03 % des garçons entre 12 et 17 ans, soit 16 fois moins de garçons que de filles.

Les garçons aussi peuvent souffrir d’anorexie. Elle se traduit souvent par une hyperactivité. © Iulian Valentin, Shutterstock
Les garçons aussi peuvent souffrir d’anorexie. Elle se traduit souvent par une hyperactivité. © Iulian Valentin, Shutterstock

Les garçons anorexiques sont souvent des jeunes hyperactifs, entre 12 et 25 ans, qui font beaucoup de sport. Leurs apports alimentaires restent insuffisants par rapport à leurs besoins, notamment en raison de leurs activités physiquesphysiques. Les garçons peuvent aussi se faire vomir pour éliminer.

La volonté de paraître musclé

Chez les garçons anorexiques, comme chez les filles, se retrouve la dysmorphophobiedysmorphophobie, une perception de son corps qui est déformée, qui les pousse à éliminer toute graisse visible de leur corps. Alors que les filles ont plutôt peur de grossir, les garçons anorexiques cherchent surtout à paraître musclés.

L'anorexie est parfois plus difficile à déceler chez un garçon car elle est moins connue que chez les filles, chez qui un amaigrissement peut plus facilement laisser penser à un trouble du comportement alimentairetrouble du comportement alimentaire.