Santé

Les propriétés émergentes

Dossier - Darwin, dessine moi les hommes
DossierClassé sous :biologie , darwin , mutation

-

D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? trois questions existentielles que les hommes ne peuvent pas ne pas se poser. Les sciences de l'évolution ont pour objectif, de donner des éléments de réponse à la première de ces trois questions.

  
DossiersDarwin, dessine moi les hommes
 

1 – Quand la biologie fait appel à Cléopâtre…

Yin - Un être humain n'est-il qu'un assemblage de cellules ?

Claude

: Je suis, tu es, nous sommes des assemblages de milliards et de milliards de cellules, mais nous sommes bien plus que cela. Bien que toutes nos cellules possèdent les mêmes gènes (puisqu'elles sont issues par de multiples divisions de notre cellule-œuf initiale...), chacun des types de cellules qui constituent nos organismes possède des propriétés particulières ; par exemple nos cellules nerveuses savent produire l'influx nerveux, nos cellules musculaires savent se contracter, etc.
Illustration montrant Antoine, lieutenant de César, déclarant sa flamme à Cléopâtre, reine d'Egypte célèbre pour sa beauté. Cependant, aucune des milliards de cellules dont est fait Antoine n'est au courant…

Cependant, notre organisme possède dans sa globalité des propriétés que l'on qualifie d'émergentes et qui ne sont pas la simple addition des propriétés de nos cellules. C'est ce qu'a voulu exprimer Edgar Morin en écrivant : "Aucune des cellules d'Antoine ne sait ce qui se passe quand Antoine dit son amour à Cléopâtre" La déclaration d'amour d'Antoine fait en effet comprendre ce qu'est une propriété émergente : aucune cellule n'a la propriété de faire la cour à Cléopâtre, alors que l'organisme d'Antoine possède cette propriété... De même, tu es capable de penser, alors qu'aucune cellule de ton cerveau ne pense, alors qu'aucune cellule de ton cerveau n'a su, ne sait, ni ne saura jamais que tu penses. De même, les cellules qui ont construit ton organisme n'ont et n'ont jamais eu aucune vision de l'architecture de ton corps. De même, aucun termite, aucune abeille ne sait qu'il ont construit une termitière ou une ruche. La notion de propriété émergente est essentielle pour comprendre l'évolution du vivant.

Un humain, symbolisé ici par le fameux « David » de Michel-Ange, est fait de peut-être cent mille milliards de cellules… © David Gaya

2 - Être vert ou intelligent, il fallait choisir…

Yin - Ce que tu viens de dire du monde animal vaut-il aussi pour le monde végétal ? Je trouve la vie des plantes merveilleuse. Elles vivent de soleil et d'eau fraîche, sans se fatiguer à courir après leurs repas. Pourquoi ne sommes-nous pas des végétaux ?

Claude

: De même qu'un animal, une plante possède des propriétés émergentes qui sont bien autre chose que l'addition des propriétés des cellules qui la composent. Toutefois, c'est vrai, on peut avoir l'impression que la vie d'une plante est bien plus facile que celle d'un animal... En fait, les plantes ont payé le prix fort pour ce que tu appelles leur vie merveilleuse car elles n'ont jamais acquis de système nerveux. Ce dernier est apparu par sélection naturelle chez les seuls animaux parce que ceux-ci devaient se déplacer, courir après leurs proies, se défendre, en un mot prendre des décisions. La décision pour le chat de sauter sur la souris, la décision pour le lapin de se sauver pour échapper au renard sont l'une des raisons d'être - sinon la raison d'être - des systèmes nerveux. "La mémoire du passé n'est pas faite pour se souvenir du passé, elle est faite pour prévenir le futur. La mémoire est un instrument de prédiction" dit Alain Berthoz.

On peut donc classer les êtres vivants en deux très grands groupes, ceux qui se nourrissent d'inerte et ceux qui se nourrissent de vivant ; seuls les seconds ont acquis des neurones et finalement la pensée : construire des êtres vivants verts ou des êtres vivants intelligents... la sélection naturelle n'a pas offert la même solution à tous !

© Marie-Cerguine Combes

Les plantes mènent une vie facile au soleil mais c'est la vie difficile des animaux (par exemple, détecter l'approche du renard pour un lapin) qui a permis que soient sélectionnés des systèmes nerveux et - finalement - l'intelligence...