Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les pandémies marquantes des XXe et XXIe siècles Dans cette vidéo, remontez le temps à la découverte des pandémies qui ont marqué notre histoire au cours des cent dernières années. Virus grippaux, Ebola, ou encore le VIH, ils ont infecté le monde entier.

Afin de déterminer comment la transmission d'un pathogène se propage au sein d'une population, on peut calculer, à l'aide de données de contact tracing, l'indice de dispersion. Ce dernier se note k. 

L'indice de dispersion, un ratio noté k

L'indice de dispersion noté k est un ratio qui sert à retranscrire le pourcentage de personnes responsables des contaminationscontaminations lors d'une épidémie à un pathogène. Plus cet indice est proche de 0, plus un nombre restreint d'individus participe à la diffusiondiffusion de l'épidémieépidémie. À l'inverse, plus il est proche de 1, plus un grand nombre d'individus participe à celle-ci. 

Il a été théorisé dans un article scientifique de 2005 afin de dépasser les limites de l'indice de reproduction noté r qui traduit le nombre moyen qu'une personne peut infecter. Cet indice est peu sensible aux variations de données concernant les transmissions inter-individuelles. En utilisant les données de contact tracing concernant huit maladies directement transmissibles, les chercheurs ont montré que la distribution de l'infectiosité individuelle correspond rarement au r.

Pour le SARS-CoV-2 , le k est estimé à 0,1 tandis que pour la grippe il est de 1.