Plante annuelle ou bisannuelle, le mélilot officinal est répandu dans toute l'Europe et l'Asie septentrionale. Sa tige cannelée verte le porteporte jusqu'à une hauteur de 30 cm à 90 cm. Ses feuilles sont formées de trois folioles à bords dentés. Jaunes et odorantes, ses fleurs sont disposées en grappes allongées. Quant à son fruit, il prend la forme d'une petite gousse ovoïde, brun jaunâtre.

Les sommités fleuries du mélilot sont récoltées en été, au mois de juillet. Après avoir été mises à sécher dans un endroit aéré, elles pourront être utilisées en infusioninfusion, en décoction ou en poudre. Le mélilot entre dans la composition de diverses spécialités veinotoniquesveinotoniques, en association avec d'autres plantes comme l'hamamélis ou la myrtillemyrtille. C'est en effet l'une des principales indications de cette plante, grâce aux coumarines et aux flavonoïdesflavonoïdes qu'elle renferme.

Le mélilot officinal, également anticoagulant

En plus de ses propriétés antiœdémateuses, le mélilot peut être utilisé pour apaiser les troubles digestifs : ballonnements, digestion lente. Il serait également très utile en cas de saignement superficiel ou d'irritation oculaireoculaire. Portez à ébullition dans 10 cl d'eau 20 g de fleurs séchées, pendant 15 mn. Après refroidissement, imbibez un linge et appliquez-le à l'endroit souhaité. Des compresses préparées de la même façon permettraient de soulager foulures et contusionscontusions

Sources :

  • Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal Éditeur
  • Plantes médicinales, Gründ