Le mésothéliome est un cancercancer du mésothélium, la membrane qui entoure et protège les organes internes. Le mésothéliome pleural malin (MPM), qui touche la plèvre (membrane autour des poumonspoumons), représente 80 % des mésothéliomes. Dans de plus rares cas, la maladie peut aussi se développer dans la cavité abdominalecavité abdominale et pelvienne (mésothéliome péritonéal).

Causes et facteurs de risque du mésothéliome

90% des cas de MPM sont liés à une exposition professionnelle à l'amiante, la maladie survenant parfois des dizaines d'années après. Les autres facteurs de risquefacteurs de risque sont le tabac ou une exposition à d'autres fibres ou substances toxiques.

Symptômes du mésothéliome pleural :

  • dyspnée, essoufflement, respiration sifflante ;
  • toux persistante ;
  • douleur thoracique ;
  • difficultés à avaler ;
  • sueurs ;
  • fatigue importante, amaigrissement.

Le mésothéliome pleural affecte la plèvre, constituée de deux feuillets fins recouvrant les poumons. Quand le cancer se développe, l'espace entre les deux feuillets (cavité pleurale) peut se remplir de liquideliquide (pleurésie) et entraîner des difficultés respiratoires.

Symptômes du mésothéliome péritonéal :

  • douleur à l'abdomenabdomen ;
  • troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhéesdiarrhées, perte d'appétit) ;
  • masse palpable dans l'abdomen ;
  • gonflement de l'abdomen (asciteascite).

Le diagnosticdiagnostic repose sur l'imagerie médicale (PET scanPET scan et IRMIRM) et une biopsiebiopsie.

Traitement et pronostic du mésothéliome

L'espérance de vieespérance de vie du mésothéliome est faible avec une survie médiane d'environ 9 à 12 mois à partir du diagnostic. La maladie étant diffuse, la radiothérapieradiothérapie est habituellement inutilisable, excepté pour le traitement des douleurs localisées et des métastasesmétastases. La prise en charge repose sur la chimiothérapie, qui permet parfois d'apaiser les symptômessymptômes, et de soins palliatifspalliatifs de fin de vie. Une pleurodèse ou une pleurectomie peuvent réduire la dyspnéedyspnée provoquée par les épanchements pleuraux.