Le CoronaVac chinois examiné par l'Agence européenne du médicament

Classé sous :vaccin anti-Covid , coronavac , Sinovac

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a lancé une « procédure d'examen continu » du vaccin contre la Covid-19 fabriqué par l'entreprise chinoise Sinovac. Cette procédure permet aux autorités européennes d'évaluer les données au fur et à mesure qu'elles sont disponibles, jusqu'à ce qu'il y ait suffisamment d'éléments pour déposer une demande officielle d'autorisation de mise sur le marché. Trois autres vaccins suivent actuellement ce processus accéléré, dont le vaccin russe Spoutnik V, l'allemand CureVac ou l'américain Novavax.

Le CoronaVac chinois, déjà utilisé dans plusieurs pays dont la Chine, les Philippines, le Brésil, la Turquie ou le Mexique, est un vaccin à virus inactivé, c'est-à-dire qu'il contient des particules virales de SARS-CoV-2 qui ont été tuées pour ne pas provoquer la maladie. Une méthode qui présente l'avantage d'être totalement inoffensive contrairement aux vaccins à adénovirus comme l'AstraZeneca ou le Spoutnik V, qui peuvent parfois garder un potentiel virulent. Il nécessite en revanche un adjuvant pour augmenter son efficacité.

Selon les essais cliniques réalisés au Brésil, en Turquie et en Indonésie, l'efficacité du CoronaVac varie entre 50,65 % et 83,5 %, soit moins que les vaccins actuellement sur le marché (entre 66 % et 94 %).

Le CoronaVac est le premier vaccin chinois à être examiné par l’agence européenne des médicaments (AEM). © jes2uphoto, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vaccins et effets secondaires : faut-il s'inquiéter ?  Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent provoquer des effets secondaires. D'où viennent-ils et sont-ils courants ?