Hydroxychloroquine : ce que dit vraiment le décret

Classé sous :Pandémie , médecine , chloroquine

Hier soir, les réseaux sociaux se sont embrasés. L'allumette : un tweet du Professeur Raoult qui énonce « Dans le cadre de l'urgence sanitaire, l'hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du Covid-19. Merci à Olivier Véran pour son écoute. ». Des félicitations s'ensuivent alors, de même que des articles enthousiastes dans la presse généraliste, malgré l'incertitude qui pèse sur la chloroquine dans la communauté scientifique et médicale.

Pourtant, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré, hier soir, qu'il « ne fera pas de pari sur la santé des Français » au micro de France 2. D'ailleurs, lorsqu'on lit plus minutieusement le décret en question on se rend compte que la réalité n'est pas celle du tweet du Professeur. Il y est précisé que « l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le Covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile. »

Cependant, à la fin du texte on peut lire ceci « Pour l'application du présent article, sont considérés comme établissements de santé les hôpitaux des armées, l'Institution nationale des Invalides et les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la Défense déployées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. » Dès lors, on ne comprend pas bien si le décret concerne uniquement les hôpitaux militaires ou si cette phrase précise qu'ils sont, eux aussi, concernés par l'article en plus des établissements de santé « classiques ». Des sources gouvernementales contactées par Futura n'ont pas su répondre à nos interrogations. Quoi qu'il en soit, ni la médecine de ville ni les pharmacies d'officine ne pourront vous procurer de l'hydroxychloroquine ou du lopinavir/ritonavir. 

Non, l'hydroxychloroquine ne peut pas être prescrite par votre médecin généraliste si vous êtes infecté par le SARS-CoV-2. © Zerbor, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Chloroquine et COVID19 : que faut-il en penser ?  La chloroquine suscite l’engouement dans la population après les communications peu précautionneuses d’une équipe de recherche Marseillaise. Cependant, il faut faire preuve de prudence. L’ensemble de la communauté scientifique critique et appelle à la retenue quant à l’interprétation des résultats de cette étude.