La réplication prometteuse du coronavirus en Australie

Classé sous :Coronavirus , anticorps , Vaccin

Une avancée cruciale vient d'être réalisée dans la lutte contre le coronavirus, qui a déjà infecté plus de 6.000 chinois, et tué 132 personnes. En effet, le virus a été répliqué dans un laboratoire, à Melbourne, en Australie. « C'est fondamental pour le diagnostic », explique Julian Druce, un des responsables du laboratoire de l'Institut Doherty.

Cette réplique du virus va permettre aux scientifiques de créer des anticorps tests, afin de détecter le virus chez des personnes ne présentant pas encore les symptômes de la pneumonie. Au cœur de l'organisme, l'anticorps est utilisé par le système immunitaire pour détecter et neutraliser les agents pathogènes de manière spécifique. L'anticorps possède un site de reconnaissance, le paratope, qui reconnaît précisément la molécule caractéristique d'un antigène étranger ou non, nommée l'épitope. Cette reconnaissance permet de déclencher une réponse immunitaire si l'antigène se révèle étranger au corps.

Ainsi, la réplique du virus va permettre aux scientifique de créer un anticorps spécifique de l'épitope du coronavirus. « Cela signifie que nous avons maintenant la capacité de valider et de vérifier tous nos tests, et d'en comparer les réactions et les sensibilités » confirme Julian Druce. Cette nouvelle devrait également accélérer le développement d'un vaccin, même si ce processus peut prendre jusqu'à plusieurs mois.

L'Australie est parvenue à répliquer le coronavirus chinois en laboratoire, laissant espérer des avancées cruciales dans la compréhension du virus, et peut-être, dans la création d'un vaccin. © Blue Planet Studio, Adobe Stock