Les masques en tissu seraient plus efficaces... humides

Classé sous :Coronavirus , masque antiviral , Postillon

[EN VIDÉO] Quels sont les meilleurs masques de protection contre les virus ?  En temps de coronavirus comme en temps de grippe, il importe de se protéger pour sa propre santé et pour celle des autres. Voici donc le classement des masques les plus efficaces contre les infections. 

« Un masque humide doit être immédiatement changé », nous répète-t-on depuis un an. « L'humidité change les propriétés du masque, qui filtre moins bien », affirmait encore dans Le Point Isabella Annesi-Maesano, directrice de recherche à l'Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (Inserm), en août dernier. En janvier, les masques en tissu ont également été déconseillés par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) et le gouvernement. Deux préconisations qui volent en éclat avec ces nouvelles études.

La première, menée par les Instituts américains de la Santé (National Institutes of Health, ou NIH) explique que l'humidité à l'intérieur du masque « favorise l'hydratation de l'épithélium respiratoire, ce qui est bénéfique pour le système immunitaire ». Selon les chercheurs, un niveau élevé d'humidité limite la propagation du virus vers les poumons en favorisant la clairance mucociliaire (MCC), un mécanisme de défense qui élimine le mucus et les particules potentiellement nocives dans le mucus des poumons. L'humidité renforcerait aussi le système immunitaire en produisant des interférons, des protéines qui luttent contre les virus.

La deuxième étude, publiée dans ACS Applied Nano Materials, montre que la filtration des masques en coton est augmentée de 33 % lorsqu'ils sont humides. « Les fibres hydrophiles du coton absorbent l'humidité à l'intérieur du tissu lorsque l'on respire. Quand les particules virales passent à travers, elles absorbent une partie de cette humidité et grossissent, ce qui les rend plus susceptibles d'être piégées », expliquent les auteurs. Le résultat est en revanche beaucoup moins flagrant avec les masques en synthétique (nylon, polyester...) qui sont hydrophobes.

« Cette étude montre que les masques en coton sont en fait bien plus performants que ce que l'on pense », assurent les auteurs de l'étude. À quand la réhabilitation des masques fait maison ?

La fibre de coton (à gauche) absorbe l’humidité, ce qui accroît la taille des particules virales et les bloque plus efficacement. Le polyester (à droite) est hydrophobe et ne possède pas cette propriété. © E.P. Vicenzi, Smithsonian's Museum Conservation Institute et NistLes National Institutes of Health (NIH)