Santé

Réparer les nerfs sectionnés n'est plus une utopie

ActualitéClassé sous :vie

Des chercheurs berlinois ont développé une armature qui permet de rétablir les connexions nerveuses rompues accidentellement.

La structure, un rail en chitosane (un dérivé de la chitine, principal composant de la carapace des insectes), s'adapte sans contrainte mécanique aux extrémités abîmées et guide leur croissance jusqu'à leur rencontre. En plus de se dégrader totalement huit semaines après son implantation, le chitosane est incapable d'irriter le système immunitaire, ce qui a pour grand avantage d'éliminer tout risque de rejet.

Des essais cliniques sont actuellement en cours, après que le procédé a été testé avec succès sur le rat. Si tout se passe comme prévu, l'armature en chitosane devrait être disponible sur le marché d'ici deux ans.

Cela vous intéressera aussi