Santé

Recherches tous azimuts pour limiter le stress des végétaux

ActualitéClassé sous :vie

-

Les gelées, la sécheresse et la salinité des terres représentent encore d'importantes contraintes pour l'agriculture.

Crédits : IRD (agriculture et sécheresse)

Répondre à ces défis devient aussi important pour des pays comme l'Inde ou la Chine, où le manque de ressources en eau se fait vivement ressentir, que pour les vastes terres agricoles de la Californie et de l'Arizona, où l'irrigation augmente dangereusement la salinité.

Le développement des biotechnologies, dont certaines applications devraient permettre aux plantes de mieux résister dans des environnements peu favorables, approche aujourd'hui d'un seuil de maturité qui pousse les grands groupes comme Monsanto ou Pioneer Hi-Bred International, mais aussi un certain nombre de start-up, à investir dans la recherche sur les céréales, les arbres, les plantes ornementales et les graminées.

La Rockefeller Foundation a investi 25 millions de dollars sur une période de cinq ans afin d'encourager le développement d'espèces de riz et de maïs résistants à la sécheresse.

De leur côté, les microbiologistes de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign travaillent sur un groupe de gènes à l'origine de la synthèse de composés qui protègent les protéines et les membranes contre la déshydratation, l'objectif de ces chercheurs étant d'insérer ces gènes, provenant d'une plante très robuste, dans des plants de tabac.

Quant aux chercheurs de la Michigan State University, ils se sont spécialisés dans l'étude des gènes responsables de la résistance au froid.

Mendel Biotechnology (Californie), une entreprise qui développe les techniques mises au point par la Michigan State University sous l'étiquette 'Weathergard', a déjà reçu 600 000 dollars de subventions du gouvernement fédéral.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi