Santé

La peur de la dioxine souligne l'efficacité du système d'alerte européen

ActualitéClassé sous :vie , Dioxine , alimentation

Le nouveau système européen d'alerte rapide pour les denrées alimentaires fonctionne bien, a déclaré David Byrne après la découverte aux Pays-Bas de sous-produits de pommes de terre contaminés par la dioxine.

Tétrachloro-dibenzo-dioxine

Une teneur élevée en dioxine a été découverte dans une entreprise néerlandaise de transformation de la pomme de terre dans des sous-produits tels que des épluchures utilisées pour de la nourriture pour animaux. En conséquence, le Système européen d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux a été immédiatement activé. Dès lors, les autorités compétentes ont proscrit tout mouvement des animaux des exploitations qui ont acquis ces aliments et dont 162 sont situées aux Pays-Bas, 8 en Belgique et 3 en Allemagne. La Commission a coordonné la reconstitution de la chaîne de livraison grâce au nouveau système d'alerte rapide, ce qui a empêché une nouvelle alarme alimentaire européenne.

M. Byrne, le commissaire européen en charge de la santé et des consommateurs, a exprimé sa confiance dans la chaîne alimentaire et il a déclaré que la crainte d'une contamination accentuait l'importance de la traçabilité et les progrès réalisés dans le domaine de la réduction des risques au sein de l'industrie de production alimentaire.

"Jusqu'ici, notre système de traçabilité et d'alerte fonctionne bien. Il est essentiel que la confiance du consommateur à l'égard de notre chaîne alimentaire reste entière", a déclaré M. Byrne.

"Les autorités des États membres et la Commission travaillent en étroite collaboration afin de veiller à ce que la sécurité des consommateurs ne soit pas menacée", a ajouté le commissaire.

Les autorités nationales des États membres concernés remontent actuellement la chaîne alimentaire. Selon la Commission, la santé et la sécurité des consommateurs ne sont pas remises en question. La législation européenne sur la traçabilité des produits alimentaires entre en vigueur en janvier 2005.

"Des prélèvements d'échantillons et des analyses des sous-produits de pommes de terre livrés aux exploitations, ainsi que des produits d'origine animale de ces dernières, sont actuellement en cours", déclare la Commission. "Les résultats de ces analyses devraient permettre de déterminer, dans les prochains jours, si les restrictions qui touchent certaines exploitations peuvent être levées. Jusqu'ici, l'analyse des produits à base de pomme de terre fabriqués par l'entreprise néerlandaise et destinés à l'alimentation humaine, indique que leur teneur en dioxines est acceptable."

Les nouvelles réglementations européennes imposent la traçabilité à toutes les étapes de la chaîne de transformation. Les entreprises devront mettre en place un système leur permettant de retracer des produits dans la chaîne d'approvisionnement de manière rapide et exhaustive.

La Commission européenne a déjà pris une série de mesures afin d'améliorer la visibilité dans la chaîne d'approvisionnement. Par exemple, la Commission a introduit en avril le système TRACES ( Système expert de contrôle des échanges), la première application d'administration en ligne à l'échelle de l'UE dans le domaine de la sécurité alimentaire visant à améliorer la gestion des mouvements des animaux, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'UE.

Cela vous intéressera aussi