S'il demeure toujours en vigueur, le moratoire contre la chasse à la baleine vient d'essuyer un important revers. En effet, par 33 voix pour, 32 contre et une abstention, la Commission baleinière internationale a considéré que ce moratoire n'était désormais « plus nécessaire ».
Cela vous intéressera aussi

Par 33 voix pour, 32 contre et une abstention, <br />la Commission baleinière internationale a considéré que le moratoire<br />contre la chasse à la baleine n'était désormais « plus nécessaire » <br />(Crédits : www.chantelavie.com)

Par 33 voix pour, 32 contre et une abstention,
la Commission baleinière internationale a considéré que le moratoire
contre la chasse à la baleine n'était désormais « plus nécessaire »
(Crédits : www.chantelavie.com)

Cette victoire à l'actif des partisans de la chasse à la baleine ne remet pas en cause la validité du moratoiremoratoire, car on est encore loin des 75% des voix nécessaires à sa levée pure et simple, mais cela faisait vingt ans que les protecteurs des mammifèresmammifères marins n'avaient pas rencontré pareille résistancerésistance.

Le Japon et l'Islande, qui continuent à prélever des baleines à titre scientifique - du moins officiellement, se sont félicités de cette avancée. Les associations de protection de la nature comme Humane Society International ont particulièrement mal accueilli la nouvelle : « C'est la plus grave défaite pour la cause de la conservation jamais subie devant la Commission baleinière internationale » a déclaré Chris Carter, ministre néo-zélandais de l'Environnement.