Les populations de grenouilles à travers le monde sont en recul. De nombreux facteurs expliquent ce phénomène : destruction des habitats, produits chimiques, exposition aux rayons UVB liée à la réduction de la couche d'ozone, etc. Or les batraciens déjà malmenés doivent désormais faire face à une nouvelle menace : un champignon baptisé Batrachochytrium dendrobatidis.
Cela vous intéressera aussi

Selon James Collins, biologiste à l'Université d'Etat d'Arizona, pas moins de 32 souches de ce champignonchampignon seraient associées au déclin, voire à l'extinctionextinction, des grenouilles et têtardstêtards en Amérique du Nord, Amérique Centrale et Australie.
Au Costa Rica et au Panama, plus des trois-quarts des espècesespèces répertoriées ont disparu et en Australie, 46 espèces sont déjà contaminées par B. dendrobatidis.

Ce champignon pathogènepathogène infecte la peau et semble perturber l'absorptionabsorption d'oxygèneoxygène dans l'eau.
Excellents chasseurs de moustiquesmoustiques, les batraciensbatraciens sont loin d'être inutiles ; leurs oeufs et têtards constituent des mets de choix pour les poissonspoissons et les oiseaux.