Santé

Les fourmis globe-trotteuses ont besoin de rentrer souvent à la maison !

ActualitéClassé sous :vie , fourmi , fourmilière

Vous êtes perdu en pleine forêt, malgré la boussole et la carte détaillée que vous tenez dans vos mains ? Alors, arrêtez-vous un instant, et profitez de ce temps perdu pour observer le va-et-vient incessant des fourmis entre la fourmilière et leur source de nourriture. Mine de rien, nous avons beaucoup à apprendre de ces petits insectes en matière d'orientation !

Pour ne pas perdre leur sens de l'orientation, les fourmis doivent regagner régulièrement leur fourmilière (Crédits : http://www.museum-neuchatel.ch)

Des robots qui copient les fourmis

Markus Knaden, de l'Université de Zurich, estime que l'étude des fourmis peut se révéler très utile pour concevoir des robots : « Nos expériences avec les fourmis nous ont permis d'intégrer dans des robots autonomes de nombreuses données concernant la reconnaissance de chemin et l'utilisation de points de repère. »

Alors, pourquoi un tel intérêt pour les fourmis ? Tout simplement parce que, pour éviter de perdre le sens de l'orientation lors de leurs nombreuses pérégrinations, ces insectes reviennent régulièrement vers leur fourmilière. Ainsi, les fourmis qui rentrent d'une dure journée de labeur utilisent des points de repère pour retrouver leur chemin, et ont recours à un système interne qui leur permet de prendre des raccourcis vers le nid, même si le trajet initial était particulièrement sinueux. C'est justement ce système, qui voit la réévaluation continue de la position de la fourmi, via une boussole interne et la mesure de la distance parcourue, qui intéresse Markus Knaden. Il lui a d'ailleurs donné un nom : « l'intégrateur de trajet »

Des robots qui copient les fourmis...

Un passage obligé par la fourmilière !

Pour mieux comprendre ce phénomène, l'équipe de chercheurs de l'Université de Zurich a mené une expérience originale. Ils ont déplacé des fourmis depuis leur source de nourriture (point A) jusqu'à une autre position (point B), située soit dans la fourmilière, soit à proximité, puis ont observé leur comportement. Ils ont ainsi remarqué que seuls les insectes qui étaient transportés à l'intérieur du nid étaient capables de repartir dans la bonne direction, et de se mettre en route vers la source de nourriture (trajet B vers A). Les fourmis reposées à côté de la fourmilière, quant à elles, se croyaient encore dans la configuration de « retour à la maison », et partaient donc... dans la direction opposée à celle de la source d'approvisionnement (trajet virtuel A vers B) !

« Nous pensons que le fait de rentrer dans la fourmilière pour déposer la nourriture est un comportement spécifique de la fourmi, nécessaire à la remise à zéro de son intégrateur de trajet. »

L'équipe a également découvert que, lors de long voyage, la fourmi peut faire preuve d'initiative - en prenant par exemple un raccourci - et se tromper, mais tire une leçon de son erreur et revient à son chemin originel.

Donc, en rentrant régulièrement dans la fourmilière, les fourmis sont capables d'aller de plus en plus loin, sans jamais se perdre.

La fourmilière ? Un passage obligé si la fourmi ne veut pas perdre son chemin !

Des fourmis davantage globe-trotteuses ?

Markus Knaden envisage d'étudier d'autres espèces de fourmis, évoluant dans des zones riches en points de repères. « Nous trouverons peut-être des fourmis qui n'utilisent pas leur fourmilière, mais d'autres indices, pour remettre à zéro leur intégrateur de trajet. »

Mais, lorsque vous passez une semaine de vacances dans une ville inconnue, allez-vous immédiatement entreprendre de la traverser entièrement à pied ? Non ! Il y a de fortes chances pour que vous vous promeniez dans les environs immédiats de votre résidence de location, que vous rentriez, que vous poussiez un peu plus loin votre exploration le lendemain... Comme les fourmis, en somme !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi