Le centre de recherche indien National Institute for Research in Reproductive Health (NIRRH), a débuté une étude multicentrique d'un contraceptif injectable bi-mensuel sur 1209 femmes.
Cela vous intéressera aussi

Suite aux résultats préliminaires encourageants, le NIRRH a recommandé au gouvernement indien d'inclure la méthode contraceptive dans son programme de planing familial (National Family Welfare Programme). L'étude cliniqueétude clinique devra montrer le degré d'acceptation, l'efficience et le retour de la fertilité après l'arrêt du traitement.

80% des femmes, ayant déjà essayé le traitement, estiment qu'il faut l'inclure dans les divers programmes de santé gouvernementaux. 72% de ces dernières sont prêtes à le recommander autour d'elle et à le payer s'il n'était pas pris en charge.