Santé

Cure de désintox' pour les caféinomanes ?

ActualitéClassé sous :vie , café , dépendance

La dépendance au café est en passe d'être reconnue comme une véritable pathologie, et le caféinomane, qui ne peut se passer de sa dose quotidienne, comme un patient ! La caféine, une drogue douce ?

Cure de désintox' pour les caféinomanes ?

Il vous est impossible de démarrer la journée sans votre sacro-saint café. Mal de crâne, somnolence, difficultés de concentration, fatigue et même dépression ou irritabilité sont des signes dont vous souffrez régulièrement, mais qui disparaissent immédiatement après une tasse de café noir ? Peut-être souffrez-vous d'un état de manque à la caféine, le stimulant le plus utilisé au monde...

Des chercheurs américains de l'Ecole de Médecine de l'Université Johns Hopkins à Baltimore ont passé en revue plus de 170 ans de travaux sur la dépendance à cette célèbre molécule. Leurs résultats sont publiés ce mois-ci dans la revue Psychopharmacology : être dépendant au café est enfin reconnu comme une pathologie présentant des symptômes spécifiques.

Et une seule tasse de café par jour suffirait à induire cette impression de manque chez les consommateurs. « Ils peuvent même se sentir dans un état proche de la grippe, avec des nausées et douleurs musculaires » assure Roland Griffiths, professeur de psychiatrie et neuroscience à Johns Hopkins et auteur principal de la publication, avant de poursuivre : « malgré plus d'un siècle-et-demi de recherches sur l'état de manque lié à la caféine, les médecins et autres professionnels de santé n'avaient eu aucune base pour diagnostiquer le syndrome».

Cette fois, c'est chose faite car ces résultats seront exposés dans la prochaine édition du DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), véritable bible médicale ! Et le diagnostic devrait être mis à jour dans l'ICD, la Classification Internationale des Maladies établie par l'OMS. Mais que l'amateur de café se rassure... La cure de désintoxication devrait rapidement le tirer d'affaires : bonne dose de volonté et substitution par des produits décaféinés (café, boissons gazeuses) au programme !

Cela vous intéressera aussi