Santé

Le caviar illégal inonde le marché européen

ActualitéClassé sous :vie , caviar , commerce illégal

A l'approche des fêtes de Noël, le WWF, l'organisation mondiale de protection de la nature, et TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce des espèces sauvages avertissent que le commerce illégal croissant du caviar en Europe entraîne l'extinction d'un grand nombre d'espèces d'esturgeons en Asie et en Europe.

Le caviar illégal inonde le marché européen

Selon les chiffres des Etats membres de l'Union européenne et de la Suisse, près de 12 tonnes de caviar illégal ont été saisies par les autorités européennes entre 2000 et 2005. En tête de liste, on trouve l'Allemagne (2 224 kg), suivie de la Suisse (2 067 kg), des Pays-Bas (1 920), de la Pologne (1 841 kg) et du Royaume-Uni (1 587 kg).

Ce commerce illégal du caviar est alimenté aussi bien par les ventes privées de boîtes de caviar sur les marchés en plein air que par des réseaux de contrebande organisés.

Les investigations menées par les douanes en Allemagne en mars 2005 ont révélé que deux hommes d'affaires étaient responsables de la contrebande de plus de 1,4 tonnes de caviar sur le marché européen en un an.

« La France n'échappe pas au commerce illégal de caviar, comme en témoignent les saisies régulières chaque année, car elle est à la fois un pays de destination finale ou un pays de transit du commerce de caviar», explique Stéphane Ringuet, du programme TRAFFIC en France. Par exemple, en 2002, plus de 230 kg de caviar ont été saisis.

Pourtant, pour faire face à ce problème du commerce illégal, les gouvernements s'étaient mis d'accord, lors de la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore sauvages menacées), sur la mise en place rapide d'ici janvier 2004 d'un système uniforme d'étiquetage pour l'identification et le commerce du caviar.

Malheureusement, ce système n'est pas effectif en Europe. Aujourd'hui, il est donc toujours difficile de faire la distinction entre le caviar d'origine légale et illégale. Certes un nouveau règlement européen doit permettre l'application de ce système d'étiquetage du caviar au début de l'année 2006. A ce titre, toutes les parties prenantes de l'importateur de caviar, à l'exportateur, au grossiste et au détaillant, en Europe doivent être tenues informées des nouvelles exigences de ce système.

A l'approche des fêtes de Noël dans la plupart des pays, le WWF et TRAFFIC invitent donc les consommateurs à faire preuve de vigilance et à acheter uniquement du caviar auprès de commerces de détail de bonne renommée et à respecter la limite autorisée de 250 g. Nous espérons que d'ici à la fin de l'année prochaine, tous les consommateurs d'Europe pourront être sûrs que le caviar qu'ils achètent provient d'une source légale et qu'ils ne contribuent pas à alimenter le commerce illégal qui participe à l'extinction des esturgeons de la Mer Caspienne.

Toutes les espèces d'esturgeons sont inscrites aux annexes de la CITES depuis 1998. Le commerce international des parties et produits d'esturgeons est donc réglementé.

Près de 60 % du caviar commercialisé légalement chaque année est importé par les pays d'Europe de l'Ouest. La France est producteur de caviar d'élevage mais reste le premier pays européen importateur de caviar.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi