Santé

Attaques cérébrales : un tire-bouchon dans la tête

ActualitéClassé sous :vie , TPa , caillot

-

La plupart des attaques cérébrales sont de type ischémique, c'est-à- dire qu'elles surviennent lorsque les artères qui irriguent le cerveau se retrouvent bloquées. Le moyen le plus efficace d'éviter des dommages irréversibles consiste, jusqu'à présent, à administrer un anticoagulant, le TPA (Activateur tissulaire du plasminogène), dans les trois heures qui suivent les premiers symptômes.

Crédits : www.swissheart.ch Un caillot sanguin (thrombus), composé de globules rouges, de plaquette sanguines et de fils de fibrine.

Mais du fait de cette restriction, seuls 5% des victimes bénéficient du traitement. C'est pourquoi le dispositif mis au point par des chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) intéresse aujourd'hui de nombreux spécialistes.

Encore expérimental, MERCI Retriever permet, un peu comme un tire-bouchon, de retirer le caillot d'une artère obstruée, jusqu'à huit heures après l'attaque.
Un minuscule tube est introduit dans un vaisseau sanguin au niveau de l'aine et lentement remonté jusqu'au cerveau.
A l'intérieur, se trouve un alliage malléable qui prend une forme spiralée à mesure qu'on le pousse hors du tube. Pénétrant dans le caillot spongieux, l'alliage s'y agrippe et le médecin n'a alors plus qu'à tirer le tout en douceur
.

Au cours de tests préliminaires, la méthode a restauré la circulation sanguine chez la moitié des patients exclus d'un raitement par TPA.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi