Santé

Améliorer l'accès à la recherche clinique

ActualitéClassé sous :vie , recherche , clinique

L'OMS à la tête de l'action en faveur de la coordination internationale de la recherche clinique. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Current Controlled Trials (CCT) ont annoncé qu'à dater du 2 avril 2004, tous les essais cliniques randomisés approuvés par le Comité d'éthique de l'OMS se verront attribuer un numéro international standardisé pour les essais cliniques randomisés (ISRCTN).1 La communauté scientifique devrait donc désormais pouvoir ainsi plus facilement se tenir au courant des recherches en cours.

Les essais cliniques randomisés sont considérés comme le meilleur moyen de comparer objectivement les effets d'interventions particulières sur des individus ou des populations, qu'il s'agisse de promotion de la santé, de prévention, de traitement ou de réadaptation. Ils constituent l'une des principales sources de connaissances médicales, or les informations concernant ces essais sont difficiles à trouver. En effet, plusieurs essais peuvent porter le même titre, il peut en être rendu compte en plusieurs endroits sous des titres différents ou bien il peut ne jamais en être fait mention.

Il est encore plus difficile de trouver des informations sur les maladies négligées, qui touchent surtout les populations pauvres et marginalisées. L'OMS soutient et finance une grande partie des travaux de recherche dans ce domaine. Toutefois, il n'existait pas jusqu'ici de mécanisme pour mettre les informations issues de ces recherches à la disposition des chercheurs, en particulier dans les pays en développement, les plus touchés. En donnant accès gratuitement sur Internet à ces informations, l'ISRCTN offre un moyen de tenir la communauté internationale informée des essais cliniques en cours.

L'enregistrement systématique des essais est une méthode tout à fait conforme au mandat qu'a reçu l'OMS de développer la mise en commun des connaissances, l'accès à celles-ci et leur utilisation dans les pays à revenu faible et moyen. Selon le Dr Tikki Pang, Directeur du Département Politique et coopération en matière de recherche, qui dirige l'effort en faveur de l'enregistrement des essais cliniques, « le Registre ISRCTN est une première étape importante en vue d'élargir l'accès aux connaissances en matière de santé et d'en accroître l'utilisation au niveau international, nécessité qui apparaît aujourd'hui de plus en plus clairement ».

Cela vous intéressera aussi