Un biochimiste chypriote pense avoir découvert un nouveau variant du SARS-CoV-2, le Deltacron. © Jeromecronenberger, Adobe Stock
Santé

Deltacron : le nouveau variant découvert à Chypre existe-t-il vraiment ?

ActualitéClassé sous :Variant du coronavirus , Virus , Pandémie

« Deltacron », voilà un terme qui a fait le tour des médias ce week-end. Il s'agirait d'un variant du SARS-CoV-2, mélange entre Delta et Omicron, découvert à Chypre. L'existence réelle de ce nouveau variant ne fait pas encore l'unanimité. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 questions sur le variant Delta  Le variant Delta ou variant B.1.617.2, précédemment appelé variant indien, suscite les inquiétudes des autorités sanitaires. En quoi est-il différent ? Doit-il nous inquiéter ? 

Samedi 8 janvier 2021, l'agence de presse Bloomberg a publié une information qui a rapidement fait le tour des médias. Leondios G. Kostrikis, un biochimiste chypriote et responsable du laboratoire de biotechnologie et de virologie moléculaire à l'Université de Chypre, a découvert un nouveau variant du coronavirus, issu de la recombinaison entre les variants Delta et Omicron. Le scientifique a fait part de sa découverte, appelée « Deltacron » sur la chaîne Sigma TV lors d'une interview le 7 janvier 2021.

Le variant Delta avec des signatures génétiques d'Omicron

Le génome de Deltacron serait en grande partie similaire à celui du variant Delta, mais possèderait des mutations propres à Omicron. Leondios Kostrikis et son équipe affirment avoir détecté 25 cas de Deltacron. Les séquences de ces derniers ont été transmises au Gisaid par les scientifiques chypriotes, une base de données qui regroupe les séquences des variants du coronavirus, mais Deltacron ne fait pas encore partie de la liste des variants répertoriés par le site.

En effet, la découverte de Deltacron laisse beaucoup de scientifiques sceptiques. Tom Peacock, virologiste à l'Imperial College de Londres, s'est exprimé sur Twitter à ce propos. Pour lui, il s'agit d'un problème de contamination des échantillons plutôt qu'un évènement de recombinaison réel.

Un variant qui n'existe pas ?

Leondios Kostrikis a déclaré à Bloomberg, le 9 janvier 2021, que les 25 échantillons n'ont pas été séquencés en même temps, ce qui exclut, selon lui, toute erreur technique. De plus, il ne pense pas que Deltacron soit le fruit de la recombinaison entre Delta et Omicron chez un patient co-infecté par les deux variants, mais plutôt le résultat de l'évolution naturelle d'un variant plus ancien.

Alors le variant Deltacron existe-t-il vraiment ? Difficile à dire à partir de ces éléments uniquement. Pour confirmer l'existence de Deltacron, d'autres observations similaires doivent être faites indépendamment de manière répétée, et dans des laboratoires différents.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !