Santé

MIND : un nouveau régime contre Alzheimer ?

ActualitéClassé sous :Nutrition , Maladie d'Alzheimer , régime méditerranéen

Le régime MIND qui associe un régime méditerranéen à un régime DASH (préconisé contre l'hypertension) réduirait le risque de maladie d'Alzheimer, même s'il n'est pas suivi à la lettre. Preuve qu'il est possible de réduire certains risques grâce à une alimentation saine.

MIND s’inspire du régime méditerranéen riche en fruits, légumes, huile d’olive, céréales complètes, etc. © Meal Makeover Moms, flickr, CC by-nd 2.0

Le régime MIND, acronyme pour Mediterranean-DASH Intervention for Neurodegenerative Delay est un hybride entre un régime méditerranéen et un régime DASH (Dietary Approches to Stop Hypertension). Ces deux régimes réduisent le risque de maladies cardiovasculaires (hypertension, crise cardiaque ou AVC) mais aussi celui de démences, d'où l'idée de les associer.

Dans un article paru dans la revue Alzheimer’s & Dementia : The Journal of the Alzheimer’s Association, des chercheurs ont étudié les relations entre l'alimentation et la maladie d’Alzheimer. Pour cela, ils ont réalisé une étude prospective portant sur 923 participants âgés de 58 à 98 ans, suivis en moyenne pendant 4-5 ans et qui faisaient partie de l'étude Rush Memory and Aging Project. L'équipe a recensé 144 cas de maladie d'Alzheimer dans cette cohorte.

Grâce à des questionnaires alimentaires, les scientifiques ont évalué si les participants avaient une alimentation plus ou moins proche d'un régime méditerranéen, d'un régime DASH ou d'un régime MIND. À chaque fois, ils ont séparé les participants en trois « tertiles » : les 33 % adhérant le plus au régime (tertile supérieur), les 33 % adhérant le moins au régime (tertile inférieur), et ceux qui étaient entre les deux.

Les baies sont bénéfiques à la santé du cerveau. C'est le seul fruit préconisé dans le régime MIND. © Swong95765, flickr, CC by 2.0

MIND associé à une réduction de l’incidence de la maladie d’Alzheimer

Pour le régime MIND, par rapport au tertile qui adhérait le moins au régime, le tertile « du milieu » réduisait son risque d'Alzheimer de 35 % et le tertile qui adhérait le plus au régime de 53 %. Pour les deux autres régimes, il fallait être dans le tertile qui adhérait le plus au régime pour voir un effet : -39 % de risque avec le régime DASH et -54 % pour le régime méditerranéen. Mais il n'y avait pas d'effet important pour les personnes des tertiles intermédiaires.

Pour Martha Morris, épidémiologiste et principale auteur de cet article, « l'une des choses les plus intéressantes à ce propos est que les personnes qui adhéraient même modérément au régime MIND avaient une réduction de leur risque de maladie d'Alzheimer. Je pense que cela motivera les gens ». Elle souligne aussi que plus une personne suit le régime MIND longtemps, moins elle risque de développer la maladie d'Alzheimer.

D'après Martha Morris, le régime MIND serait plus facile à suivre que le régime méditerranéen qui nécessite la consommation quotidienne de poisson et trois à quatre portions de fruits et légumes par jour. Avec le régime MIND, il faut privilégier les aliments de dix groupes protecteurs pour le cerveau (légumes à feuilles vertes, autres légumes, noix, baies, haricots, céréales complètes, poissons, volailles, huile d'olive et vin) et limiter ses apports en aliments provenant de cinq autres groupes jugés « peu sains » : viandes rouges, pâtisseries et sucreries, beurre ou margarine, fromage, fast food ou aliments frits.

Cela vous intéressera aussi