Une balade en extérieur par temps ensoleillé serait une solution toute simple pour réduire les épisodes graves d’asthme, selon une étude menée à l’université de Tel-Aviv.
Cela vous intéressera aussi

Même si des recherches précédentes ont remis en question les effets de la vitamine D sur l'asthmeasthme, le directeur d'une étude parue dans la revue Allergy, le docteur Ronit Confino-Cohen, pense maintenant que les rayons du SoleilSoleil, lesquels favorisent la synthèse de la vitamine Dvitamine D chez l'Homme, pourraient permettre de réguler les réponses immunitaires et entraver l'emprise de l'asthme sur le système immunitairesystème immunitaire tout entier. « La plupart des données dont nous disposions sur la vitamine D et l'asthme étaient changeantes et provenaient d'un échantillon pédiatrique de la population », a souligné le docteur Confino-Cohen. « Notre dernière étude est unique parce qu'elle concerne un panel très large de jeunes adultes non contaminés par d'autres maladies ».

Pour cette étude de grande ampleur, les chercheurs ont travaillé à partir de données concernant 307.900 personnes dont les niveaux de vitamine D ont été mesurés entre 2008 et 2012. Le docteur Confino-Cohen et son équipe ont pris en compte des facteurs prédictifs de l'asthme, comme l'obésité, la cigarette et d'autres maladies chroniques. Sur les quelque 21.000 personnes étudiées atteintes d'asthme, celles qui enregistraient des carencescarences en vitamine D étaient plus susceptibles (à hauteur de 25 %) que les autres asthmatiques d'avoir récemment eu une crise.

L’asthme peut être traité à l’aide d’un bronchodilatateur en cas de crise. Mais un traitement de fond avec de la vitamine D serait partiellement protecteur. © Polentafria, Flickr, CC by 2.0

L’asthme peut être traité à l’aide d’un bronchodilatateur en cas de crise. Mais un traitement de fond avec de la vitamine D serait partiellement protecteur. © Polentafria, Flickr, CC by 2.0

Des sources de vitamines D diverses

Les médecins ont longtemps associé les carences en vitamine D et la recrudescence de crises d'asthme, mais une étude récente menée par la Washington University School of Medicine de Saint Louis avait montré que l'ajout de vitamine D3 dans les corticoïdescorticoïdes inhalés par les patients n'avait pas entraîné d'effet positif sur le traitement.

Le docteur Confino-Cohen recommande aux personnes souffrant d'asthme de faire mesurer leurs niveaux de vitamine D et, en cas de carence, il leur conseille la prise de compléments. On peut aussi en faire le plein en s'exposant aux rayons du soleil, en consommant du poissonpoisson, des œufs, du foiefoie de morue et en buvant du lait enrichi.