Le cancer du col de l'utérus affecte 470 000 femmes dans le monde chaque année et en tue 225 000, principalement des femmes des pays pauvres qui ne bénéficient pas de frottis et de soins appropriés.
Cela vous intéressera aussi

Aux Etats-Unis, au contraire, entre 50 et 60 millions de frottisfrottis sont pratiqués chaque année, révélant des anomaliesanomalies du col de l'utérus qui, le plus souvent, ne deviennent pas cancéreuses, mais exigent toutefois une surveillance attentive et entraînent des interventions chirurgicales.

Puisque le cancer du col de l'utéruscancer du col de l'utérus est provoqué par la présence des papillomavirus transmis sexuellement, un vaccinvaccin préventif pourrait sauver la vie de beaucoup de femmes qui manquent de soins médicaux et permettrait de réaliser des économies de l'ordre de plusieurs milliards de dollars par an aux Etats-Unis.

Le New England Journal of Medicine publie les résultats d'une étude dirigée par les chercheurs de l'Université de Washington à Seattle, et réalisée en collaboration avec des équipes de seize universités et les Merck Research Laboratories, filiale de Merck, qui financent l'étude et fabriquent le vaccin.

Les chercheurs indiquent que l'efficacité préventive de ce vaccin a été de 100% chez un groupe de 1 533 femmes suivies pendant une duréedurée de 17 à 27 mois.
Les chercheurs soulignent que le vaccin doit encore faire l'objet d'essais à plus grande échelle afin de tester ses effets. Aussi ne devrait-il être disponible que dans plusieurs années.