Santé

Utilisation des anticoagulants : s'abstenir chez les personnes les plus âgées

ActualitéClassé sous :médecine

-

Les Archives of Internal Medicine publient les résultats d'une étude menée par la Harvard Medical School, en collaboration avec le Harvard Pilgrim Health Care. A cette occasion, les chercheurs ont travaillé à partir des archives médicales de 2 659 personnes hospitalisées suite à des attaques cardiaques dans trente-sept hôpitaux du Michigan entre 1992 et 1996. Des médicaments anticoagulants ont été prescrits à 719 personnes selon les normes définies par le gouvernement fédéral. L'étude a démontré que si ce traitement a effectivement réduit le risque de mortalité chez des personnes âgées de moins de quatre-vingt ans, son administration a augmenté le risque de mortalité d'environ 40% pour les patients dont l'âge se situe entre quatre-vingt et quatre-vingt-dix ans. Les résultats de cette étude confortent l'idée défendue par une majorité de cardiologues, selon laquelle il faut s'abstenir de prescrire des anticoagulants aux personnes les plus âgées.

Cela vous intéressera aussi