Santé

Trop d’aluminium dans les laits pour bébés ?

ActualitéClassé sous :médecine , aluminium , aluminium dans les aliments

Omniprésent dans l'alimentation, l'aluminium n'est pas un métal sans risque. En mesurant les taux d'aluminium dans les préparations pour nourrissons, des chercheurs pointent à nouveau le problème. Selon leurs résultats, la majorité des laits maternisés seraient fortement contaminés par cet élément toxique.

Les laits maternisés contiennent des doses d'aluminium importantes. Avant de céder à la panique, il convient de déterminer les risques pour la santé des nourrissons. © The Facey Family, Flickr, cc by nc sa 2.0

L'aluminium est un des métaux les plus abondants de la croûte terrestre et est exploité dans différentes industries comme le transport, le bâtiment, la médecine ou encore le traitement des eaux. Il est également largement utilisé dans l'agroalimentaire, car il favorise la conservation des aliments, peut servir de colorant et d'agent levant. On en trouve donc un peu partout et particulièrement dans les céréales, les légumes, les boissons et... les préparations pour nourrissons !

Contrairement à d'autres métaux, l'aluminium n'a pas de fonction biologique connue et peut s'accumuler dans les organes. Ses effets toxiques ont été démontrés à plusieurs reprises. Il serait par exemple associé à certains cancers et à des maladies des os. Des chercheurs de l'université de Keele au Royaume-Uni se sont penchés sur la question de l'aluminium dans les laits industriels pour bébés. Les conclusions, publiées dans la revue BMC pediatric, sont loin d'être rassurantes. Selon les auteurs, ces préparations présenteraient des taux d'aluminium supérieurs aux normes et pourraient nuire à la santé des bébés.

L’aluminium d’une feuille peut migrer vers les aliments, surtout s’ils contiennent des acides (vinaigre ou citron par exemple) et du sel. © Jurii, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Des taux jusqu’à trois fois plus importants que la norme

Pour cette expérience, les chercheurs ont mesuré les taux d’aluminium de 30 marques différentes de lait liquide et de lait en poudre, grâce à une technologie de spectrométrie moderne. Ils les ont ensuite comparés aux normes recommandées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'eau potable qui est de 0,2 mg/l.

Selon leurs analyses, les deux types de préparation sont contaminés par de l'aluminium à des taux allant de 0,1 à 0,43 mg/l. Dans les laits de soja, les concentrations sont encore plus élevées et avoisinent les 0,7 mg/l, soit plus de 3 fois la dose à ne pas dépasser pour l'eau. En compilant les données, les auteurs estiment que les bébés nourris au lait industriel ingèrent en moyenne 0,1 à 0,3 mg d'aluminium par jour. Pour ceux alimentés au lait de soja, la quantité d'aluminium ingéré par jour est en moyenne de 0,7 mg. Des études supplémentaires sont cependant nécessaires pour étudier l'effet de ces doses sur l'organisme des nourrissons.

Avec cette étude, les auteurs tirent la sonnette d'alarme sur l'omniprésence de l'aluminium dans les préparations pour nourrissons. Ils appellent les fabricants de laits maternisés à réduire au maximum le taux de ce métal afin de protéger la santé des enfants.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi