Santé

Les prématurés regardent aussi avec leurs mains

ActualitéClassé sous :médecine , Bébé , sens du toucher

Dès la naissance, les bébés savent utiliser leurs mains pour percevoir, par le toucher, le nouveau monde qui les entoure. Quand un objet est placé sur une paume, ils replient les doigts. C'est le grasping, qui n'est pas qu'un réflexe mais une façon de toucher l'objet. Cette technique d'exploration de l'environnement se met en place très tôt puisque des chercheurs viennent de la mettre en évidence chez des prématurés.

Cet objet-là n'est pas le même que tout à l'heure... © Frédérique Berne-Audéoud

Selon des chercheurs du CNRS, les prématurés nés deux mois avant terme sont capables de reconnaître et de faire la différence entre deux objets, avec la main droite ou gauche. C’est la première fois qu’est mise en évidence une perception manuelle chez ces enfants.

L’équipe s’est appuyée sur une méthode expérimentale basée sur l’habituation (première phase) et la réaction à la nouveauté (seconde phase). L’expérience a été menée auprès de 24 prématurés. « Cette méthode s’appuie sur un principe simple et universel qui est le désintérêt progressif que nous manifestons pour un objet familier, et le regain d’attention que nous avons pour un objet nouveau », précisent les auteurs.

Ce prématuré est en train de tâter cet objet et saura s'en souvenir, au moins quelque temps. © Frédérique Berne-Audéoud

Premières explorations du monde

Ainsi, au cours de la première phase, le chercheur place un objet de petite taille, cylindrique par exemple, dans l’une des mains de l’enfant. Dès qu’il lâche l’objet, il le lui remet dans la main et mesure ensuite, le temps de tenue. « Ce temps diminue au cours des essais. Cela signifie que le bébé s’est habitué à la forme de l’objet ».

Dans une seconde phase, un autre objet est présenté, de forme différente, par exemple de section triangulaire. Résultat, le temps de tenue est plus élevé pour l’objet nouveau. « Ceci prouve que la baisse des temps de tenue observée au cours de la première partie de l’expérience n’est pas due à une fatigue des bébés, qui dans ce cas ne s’intéresseraient pas à quelque chose de nouveau ».

Les prématurés, comme les enfants nés à terme, sont donc bien capables d’extraire de l’information par le toucher, de la stocker temporairement dans leur mémoire puis de la comparer avec une nouvelle donnée tactile.

Cela vous intéressera aussi