Santé

Des populations mal armées face au bioterrorisme

ActualitéClassé sous :médecine

-

L'ex-Union Soviétique possédait un stock impressionnant de spores d'anthrax, et la secte d'Aum Shinriky avait mené des recherches sur le virus Ebola. Aujourd'hui, au moins cinq pays ayant soutenu des actes de terrorisme sont en mesure de produire des armes biologiques comme l'anthrax ou la peste bubonique. Des rapports du General Accounting Office publies en 1999, et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) parus cette année, soulignent le manque de préparation face à une attaque biologique aux États-Unis.

L'administration Clinton a soutenu le développement de technologies pour parer à ces attaques. De leur côté, les CDC ont commandé auprès de deux sociétés de biotechnologies un stock de 40 millions de doses de vaccin contre la vérole. Les experts soulignent que les populations de la planète restent extrêmement vulnérables face à une telle attaque.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi