Santé

Paludisme : des moustiques neutralisés par un gène synthétique

ActualitéClassé sous :médecine , gène synthétique , moustique

-

La piqure du moustique anophèle signifie chaque année la mort de quelques deux millions d'hommes à cause de la Malaria.

Un équipe de généticiens allemands et américains ont réussi, du moins en laboratoire, à empêcher la dissémination du vecteur de la maladie par le moustique. Les chercheurs ont injecté au moustique une construction génétique qui, en s'insérant à son génome, a pu diminuer de 80% la multiplication du parasite dans ses viscères.

Le gène code en fait pour une protéine qui, exprimée au niveau de l'intestin, forme une barrière pour le vecteur de la maladie. Lorsqu'un moustique ainsi modifié pique une personne atteinte de malaria, le vecteur de la maladie arrive bien dans les intestins de l'animal mais n'atteint plus ses glandes salivaires. Ainsi, il ne pourra pas infecter d'autres victimes. Il reste maintenant à résoudre le délicat problème de la mise en pratique de cette intéressante étude.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi