Santé

L'obésité gagne les ours américains

ActualitéClassé sous :médecine , Ours , obésité

-

Une étude de l'Université du Nevada (Reno) montre que les ours noirs de la région du lac Tahoe, à la frontière entre le Nevada et la Californie, sont en train de "s'empâter".

Grâce à des balises radios installées sur 59 de ces animaux, des chercheurs ont pu suivre à la trace leurs comportements alimentaires.

Deux groupes se sont dégagés : d'une part les "ours des champs" qui vivent à l'écart des hommes, parcourent de grandes distances, passent plus de 13 heures par jour à chercher de la nourriture et, une fois l'hiver venu, s'abritent dans leur tanière. D'autre part les "ours des villes", sédentaires, qui restent proches des résidences, passent moins de 9 heures par jour à la recherche de nourriture et n'hibernent parfois plus du tout.

Le trajet type de ces derniers est particulièreent révélateur ; les ours se baladent tout simplement d'un parking résidentiel à un autre en fouillant les poubelles.
Leurs horaires de chasse sont par ailleurs totalement inversés. Ils se reposent la journée et ne "chassent" les ordures que la nuit, lorsqu'ils sont moins dérangés.

Cette nouvelle manière de vivre n'est pas sans répercussions sur leur poids. Un quart des ours des villes pèsent plus de 180 kg, alors que la moyenne est normalement de 100 à 140 kg. Si cette surcharge pondérale ne semble pour l'instant pas influer sur la capacité de reproduction ou la santé des animaux, la proximité avec les humains comporte certains risques.

Dans le Nevada qui compte environ 300 ours noirs, 10 meurent tous les ans des suites d'un accident avec une voiture. A ce rythme, l'espèce n'est donc pas loin de l'extinction dans la région.
Les chercheurs préconisent d'installer des poubelles protégées pour que les ours reviennent à un comportement plus sauvage.

Cela vous intéressera aussi