Santé

Lait maternel sur Facebook : de vrais risques pour l’enfant

ActualitéClassé sous :médecine , lactarium , lait maternel

Du lait maternel, offert via Facebook à des mères qui ne produisent pas suffisamment de lait, pourrait contenir des virus ou des bactéries responsables de maladies chez l'enfant. L'Afssaps attire l'attention sur cette nouvelle pratique dangereuse et rappelle que les lactariums agréés sont les seuls à être contrôlés.

Le lait maternel offert sur Facebook peut être une source d'agents infectieux dangereux pour la santé des nourrissons. © Facebook

On trouve de tout sur Internet. C'est d'ailleurs ce qui inquiète l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), tout juste informée de l'existence d'un réseau mondial de partage... de lait maternel ! Pointant du doigt « le risque de transmission d'agents infectieux », elle met en garde les Français qui pourraient être tentés par cette pratique.

Appelé The Human Milk for Human Babies global Network, ce réseau mondial met en contact, (par l'intermédiaire du réseau social Facebook), des mères donneuses souhaitant « offrir leur lait à celles qui ne parviennent pas à allaiter suffisamment leur enfant ». L'idée paraît certes généreuse...

Risques de transmission de maladies

Toutefois, l'Afssaps tire la sonnette d’alarme. « Aucun contrôle microbiologique ni sérologique n'est exercé à priori sur la donneuse lorsque le don est effectué en dehors des lactariums. Le lait présente un risque pour l'enfant, prévient en effet l'Agence. Les bactéries en cause peuvent provoquer des septicémies et des méningites chez le nouveau-né si elles sont ingérées en quantité importante dans le lait maternel. Des virus, transmissibles par le lait maternel, peuvent aussi être présents. Les plus fréquents étant le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus T-lymphotrophique (HTLV), les virus des hépatites et celui de la rubéole. »

L'Agence s'inquiète aussi des conditions de transport et de stockage - non garanties - de ce lait échangé sur le Net. Rappelons qu'en France, seuls les lactariums agréés peuvent collecter et distribuer le lait maternel humain. « Le réseau des lactariums et les produits qui en sont issus font l'objet de contrôles actifs par l'Afssaps », conclut cette dernière.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi