Santé

Grippe A : une étude confirme le risque de narcolepsie du vaccin

ActualitéClassé sous :médecine , Pandemrix , vaccin Pandemrix

Le vaccin Pandemrix, employé dans la prévention de la grippe A (H1N1), avait été accusé d'engendrer des cas de narcolepsie. Une étude finlandaise confirme ce risque, qui serait augmenté de 12,7 fois, mais seulement pour les 4-19 ans.

Injection de vaccin contre la grippe A(H1N1). © AFP PHOTO

Des chercheurs finlandais ont annoncé jeudi avoir confirmé un lien entre le vaccin Pandemrix contre le virus de la grippe A(H1N1) et l'accroissement de cas de narcolepsie chez les enfants. « Les groupes de travail nationaux sur la narcolepsie confirment [...] que le vaccin Pandemrix distribué au cours de l'hiver 2009-2010 était bien un facteur de l'accroissement des cas de narcolepsie dans la population des 4-19 ans », annonce l'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL) dans un communiqué.

La narcolepsie est un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Elle peut s'accompagner de pertes soudaines du tonus musculaire (cataplexie).

Dans cette classe d'âge, les patients à qui l'on a injecté le Pandemrix étaient 12,7 fois plus enclins à la narcolepsie que ceux qui n'ont pas reçu l'injection, souligne l'étude, selon laquelle toutefois les sujets ayant développé la narcolepsie avaient des prédispositions génétiques.

Le vaccin Pandemrix, utilisé pour lutter contre le virus de la grippe A (H1N1), serait bien à l'origine de cas de narcolepsie. © CDC

Les chercheurs finlandais ont en outre relevé que le Pandemrix n'avait pas provoqué de narcolepsie chez les enfants en dessous de 4 ans ni chez les jeunes au-delà de 19 ans.

En Finlande, 79 enfants âgés de 4 à 9 ans ont souffert de narcolepsie à la suite du vaccin contre la grippe A(H1N1), soit un taux de 6 sur 100.000. L'étude publiée jeudi confirme une première annonce des chercheurs finlandais en janvier sur le lien entre le Pandemrix et la narcolepsie.

Le vaccin fait toutefois plus de bien que de mal

« L'Agence européenne des médicaments recommande d'utiliser le Pandemrix pour les sujets de moins de 20 ans uniquement dans les cas où des vaccins contre la grippe saisonnière sont indisponibles et uniquement si l'individu risque de développer des complications », selon le THL.

La pandémie de 2009-2010 a causé 44 morts en Finlande et le THL s'accorde avec l'Agence européenne des médicaments pour dire que malgré des cas « très malencontreux » de narcolepsie, le Pandemrix fait plus de bien que de mal.

« Selon nos données, nous estimons que le vaccin contre la grippe A(H1N1) a évité 40.000 infections durant la saison 2009-2010 et encore 40.000 lors de la saison 2010-2011 », souligne le THL.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi