En février, les ingénieurs du spatial ont regardé à Kourou une nouvelle fusée décoller, Vega, tandis que les astronomes lorgnaient, bien plus haut, vers une planète pleine d'eau. Les physiciens, eux, fouillaient dans les profondeurs d'installations souterraines pour vérifier si l'excès de vitesse des neutrinos ne serait pas finalement qu'une erreur de câblage. Les Russes plongeaient leur regard bien plus profondément encore, sous la glace de l'Antarctique, vers une poche d'eau isolée du monde depuis des millions d'années. Quant aux biologistes, c'est un virus H5N1 fait de main d'homme qui focalisait leur attention. Retour sur un mois de février riche en événements (d'autant qu'il avait un jour de plus).
Cela vous intéressera aussi

Image du site Futura Sciences

Une étude vient de s'intéresser au lien entre la classe sociale et le comportement éthique. Elle démontre que les plus riches trichent et mentent davantage que les personnes issues de milieux moins aisés. Les auteurs en concluent que plus on en a et plus on en veut.

 

Image du site Futura Sciences

Verra-t-on dans quelques mois la fin de la saga des neutrinosneutrinos transluminiques ? Sans que rien ne soit certain, il semble possible que l'observation de neutrinos se déplaçant plus vite que la lumière entre le CernCern et le détecteur Opera en Italie puisse résulter d'une erreur de mesure, à cause d'un problème technique au niveau du GPSGPS utilisé pour mesurer le temps de vol de ces particules.

 

Image du site Futura Sciences

Les deux engins spatiaux Grail, de la NasaNasa, sont actuellement en orbiteorbite lunaire et s'apprêtent à cartographier précisément le champ de gravitégravité de notre satellite pour en sonder l'intérieur. L'une d'elles porteporte une caméra, Moonkam, destinée non pas aux ingénieurs mais aux écoles. Ses images sont publiées sur InternetInternet. Aujourd'hui, chacun peut s'offrir un survolsurvol de la face cachée.

 

Image du site Futura Sciences

Découverte en 2009, l'exoplanèteexoplanète Gliese 1214 b suscitait des interrogations sur sa nature, les astrophysiciensastrophysiciens hésitant entre une planète océanplanète océan exotique et une sorte de supervénus couverte de nuagesnuages. Les observations réalisées à l'aide de la WFC3 de HubbleHubble sont maintenant favorables à l'hypothèse d'une planète largement gazeuse avec une forte quantité d'eau dans son atmosphèreatmosphère.

 

Image du site Futura Sciences

S'il est approuvé par le Congrès, le projet de budget de la Nasa présenté par le président américain condamne la participation américaine à ExoMarsExoMars 2016 et 2018. Pour ne pas perdre ses deux missions, l'Esa parie sur la Russie et une augmentation de la contribution financière des États participant à ce projet.

 

Image du site Futura Sciences

Des mutations sur le gènegène du récepteur de la mélatoninemélatonine, l'hormonehormone garante de l'horloge biologiquehorloge biologique, multiplient par sept le risque de développer un diabètediabète de type 2. Cette découverte de chercheurs du CNRS et de l'Inserm pourrait déboucher sur de nouvelles thérapiesthérapies.

 

Image du site Futura Sciences

Une enfant de 9 ans était condamnée à mourir si elle ne subissait pas une greffegreffe de six organes en même temps. Grâce à un seul et unique donneur, l'exploit a pu être réalisé. La voilà désormais prête à rentrer chez elle.

 

Image du site Futura Sciences

Dans plus de 50 millions d'années, un nouveau supercontinentsupercontinent devrait se former, d'après des géophysiciens de l'université de Yale. Nommé Amasie, il sera centré sur l'océan ArctiqueArctique actuel, largement fermé par la fusionfusion du continent américain et de l'Asie, rassemblés en haut de l'hémisphère nordhémisphère nord.

 

Image du site Futura Sciences

Réunis au siège de l'OMSOMS les 16 et 17 février, chercheurs, éditeurs et autorités sanitaires ont majoritairement approuvé l'idée de la publication intégrale des études polémiques concernant les virusvirus de la grippe H5N1H5N1 créés en laboratoire. Cependant, il est préconisé d'attendre encore plusieurs semaines avant de rendre publiques toutes ces informations.

 

Image du site Futura Sciences

Un événement majeur, et très attendu, vient d'avoir lieu en AntarctiqueAntarctique hier. Le lac Vostok, emprisonné sous la glace depuis plusieurs millions d'années, a été atteint par un forage russe. Situé à 3.768 mètres de profondeur, il pourrait héberger des formes de vie inconnues...

 

Image du site Futura Sciences

Plus de 30.000 ans que le fruit de Silene stenophylla, enterré par un écureuilécureuil et emprisonné par le pergélisolpergélisol, attendait son heure. Grâce à la congélation, il a bien été conservé et a pu donner naissance à des plantes viables.

 

Image du site Futura Sciences

Le tir du nouveau lanceur VegaVega s'est bien déroulé et la fusée a placé ses neuf satellites. Retrouvez ici la vidéo du lancement depuis Kourou, à l'occasion du premier bilan de l'opération, diffusé par l'Esa.

 

Image du site Futura Sciences

La Journée de la femme sera-t-elle marquée par une panne d'Internet ? Si l'on en croit la rumeur, il est en effet possible que le FBI, qui a pris le contrôle de serveursserveurs DNS piratés, prenne la décision de les fermer. Et il peut le faire au plus tard le 8 mars.

 

Image du site Futura Sciences

On célébrera dans quelques semaines l'anniversaire de la démonstration de l'existence des ondes électromagnétiquesondes électromagnétiques, annoncée par une publication d'Heinrich HertzHeinrich Hertz en 1888. Mais aujourd'hui c'est sa naissance que GoogleGoogle fête en rendant hommage au physicien et ingénieur allemand mort trop tôt pour voir les premières transmissions radioradio de Marconi et Popov.

 

Image du site Futura Sciences

Il faudra attendre 2013 pour savoir si les observations du satellite Planck confirment ou pas la théorie de l'inflation. En attendant, on sait déjà qu'il démontre l'existence d'un énigmatique « voile micro-onde » entourant le centre de la Voie lactéeVoie lactée et déjà entrevu par WMap. Peut-être trahit-il la présence de matière noirematière noire. Et, surprise : le satellite voit aussi des nuages moléculaires froids là où on ne les attendait pas.