Santé

Une épidémie à l'entérovirus EV-71 inquiète les autorités chinoises

ActualitéClassé sous :médecine , épidémie , maladie mains-pieds-bouche

Une maladie potentiellement mortelle pour les enfants poursuit sa progression autour d'une province de l'est de la Chine. Des moyens sont mis en œuvre pour l'entraver.

La maladie commence par une éruption cutanée autour de la bouche, sur les mains et les pieds. Sa transmission est favorisée par une mauvaise hygiène. © Midgley DJ/GNU Free Documentation License

L'épidémie a déjà fait 34 victimes, tous des enfants, et touché quelque 25.000 personnes, dont environ 1.300 ont dû être hospitalisées. Les autorités sanitaires ont pris des mesures pour endiguer la propagation de cette maladie dite mains, pieds, bouche (HFMD en anglais, soit hand-feet-mouth disease), car elle provoque à ces endroits l'apparition d'éruptions cutanées. Elle reste bénigne pour des adultes en bonne santé mais s'avère grave voire mortelle pour des jeunes ou des personnes dont le système immunitaires est affaibli.

L'agent de la maladie, très contagieux, est un entérovirus (c'est-à-dire un virus présent dans le tube digestif). Les plus communs, explique le ministère de la santé chinois, sont EV-71, le plus souvent cité et qui semble bien être le vecteur de l'épidémie actuelle, mais aussi le virus coxsackie (Cox A16). Ces deux virus se propagent facilement lorsque les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Sous contrôle

Le foyer de l'épidémie se trouve dans la ville de Fuyang, à l'est de la Chine, dans la province de Anhui. Depuis le début de la propagation de la HFMD il y a environ une semaine, l'infection s'est étendue à d'autres provinces, Guangdong, Guangxi, Hainan, Hunan (c'est-à-dire vers le sud et l'ouest) et Zhejiang (vers le nord). Les autorités sanitaires ont accéléré le dépistage et les Etats-Unis ont proposé leur aide. En 2003, l'épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), ou grippe aviaire, avait échappé à tout contrôle. L'épidémie touche également le Vietnam, où une dizaine d'enfants seraient décédés depuis le début de l'année.

Selon l'agence Chine nouvelle, les autorités chinoises ont annoncé un déclin de l'épidémie dans la région de Fuyang et le ministère de la santé affirme que l'organisation des Jeux olympiques ne sera pas affectée. Du côté de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), aucune restriction sur les voyages en Chine n'a été proposée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi