Santé

Dossier : tout sur les mécanismes du cancer

ActualitéClassé sous :médecine , Vie du site , cancer

Découvrez le dossier Cancer : les mécanismes biologiques. Le cancer touche 350.000 personnes par an en France et il est la première cause de mortalité. Malgré les multiples visages de cette maladie, les travaux de recherche des trente dernières années ont permis de définir des points communs aux cancers. 

Un dossier complet sur les mécanismes biologiques du cancer. © DR

 

Le cancer touche 350.000 personnes par an en France et il est responsable de 146.000 décès, ce qui en fait la première cause de mortalité. La lutte contre le cancer représente un défi majeur de santé publique. En effet, sa diversité rend sa compréhension difficile : on compte plus de 200 types de cancers différents. Malgré les multiples visages de cette maladie, les travaux de recherche des trente dernières années ont permis de définir des points communs aux cancers.

 

La plupart de nos organes ont une structure microscopique commune qui conditionne la façon dont se développent la majorité des cancers. Le cycle cellulaire permet le développement des tissus, et parmi eux, le mésenchyme et l'épithélium.

 

Le cancer touche tous les tissus de l'organisme. Nous possédons tous dans notre corps des cellules qui ont engagé l'oncogenèse, mais très peu voire aucune des petites tumeurs qu'elles forment n'atteindront un stade cancéreux. Voyons ici les différents types de cancer.

 

Au cours de l'oncogenèse, on peut généralement distinguer trois stades précancéreux qui correspondent aux tumeurs bénignes et deux stades cancéreux qui concernent les tumeurs malignes.

 

Malgré l'anarchie qui caractérise le développement d'une tumeur, l'oncogenèse et sa progression suivent des principes valables pour l'ensemble des cancers.

 

Notre organisme possède un nombre de cellules finement régulé ce qui contribue à l'équilibre des tissus. Les cellules cancéreuses quant à elles se multiplient en permanence, leur prolifération est incontrôlée : c'est une caractéristique universelle et majeure des cancers.

 

Pour se multiplier sans cesse, les cellules cancéreuses court-circuitent de nombreuses régulations de la prolifération cellulaire, ce qui les amène à proliférer de manière incontrôlée. Ces cellules ont plusieurs solutions pour éviter la sénescence.

 

Les gènes suppresseurs de tumeurs sont des garde-fous qui empêchent la dérive d'une cellule vers la malignité. C'est la raison pour laquelle de nombreux gènes suppresseurs de tumeurs sont inactivés dans les cancers.

 

Les mutations génétiques sont des événements moteurs de la progression de l'oncogenèse, c'est pourquoi l'instabilité génétique est retrouvée dans la plupart des cancers.

 

Les cellules cancéreuses sont soumises à des stress forts qui menacent leur survie. Pour se protéger, elles inhibent les mécanismes de mort cellulaire programmée.

 

Les cellules cancéreuses ne peuvent pas proliférer indéfiniment tant qu'elles n'ont pas résolu le problème du raccourcissement de l'extrémité de leurs chromosomes.

 

Paradoxalement, les cellules cancéreuses utilisent le métabolisme qui leur rapporte le moins d'énergie. Voyons plus en détail l'effet Warburg et la lipogenèse.

 

La production de nouveaux vaisseaux sanguins s'appelle l'angiogenèse. Elle est indispensable à tout tissu en cours de développement, y compris le tissu tumoral.

 

L'inflammation est déclenchée à chaque fois qu'un tissu subit une agression. L'une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Cet aspect de l'inflammation est détourné par la tumeur pour évoluer vers un stade plus avancé.

 

Dans notre organisme, le système immunitaire est chargé d'éliminer les micro-organismes intrusifs mais aussi les cellules qui changent d'identité, comme les cellules tumorales.

 

L'invasion est une caractéristique déterminante des tumeurs malignes, qui dépend principalement de la capacité de migration des cellules cancéreuses.

 

Le stade métastatique est le dernier stade de l'oncogenèse. Le cancer métastatique est le plus agressif et le plus menaçant pour la vie de l'individu.

 

Cela vous intéressera aussi