Comment réduire les risques de diabète de type 2 ? En faisant du sport, 30 minutes par jour par exemple. © IDF

Santé

Diabète : les clés pour le comprendre et le prévenir

ActualitéClassé sous :médecine , diabète , journée mondiale du diabète

La Journée mondiale du diabète, dont le slogan cette année est « Protégeons notre futur », se déroule ce mercredi 14 novembre. Le nombre de personnes atteintes du diabète de type 2 étant en progression constante, il est important de mieux connaître cette maladie. 

À l'occasion de la Journée mondiale du diabète ce 14 novembre 2012, Futura-Sciences vous donne les clés pour tout savoir sur cette maladie. 

En octobre dernier, une étude a pu identifier des marqueurs biologiques du diabète de type 2 dans la flore intestinale. De quoi peut-être faciliter l'identification des personnes à risque. En février 2012, des chercheurs ont établi que des mutations sur le gène du récepteur de la mélatonine multiplient par 7 le risque de développer ce type de diabète. Enfin, tout récemment, les Académies nationales de médecine et de chirurgie émettaient la possibilité de traiter le diabète par chirurgie bariatrique, employée pour les personnes obèses. Des avancées importantes mais qui ne peuvent remplacer la prévention et une meilleure connaissance de cette maladie de la part du grand public.

Dossier complet sur le diabète

Maladie de plus en plus présente de part le monde, le diabète est souvent pris à la légère par la plupart des patients. Or elle peut conduire au coma, voire à la mort. Présentation de ce fléau, de ses causes et de ses complications.

 

 

 

Mauvaise alimentation, sédentarisation, pollution... les causes potentielles du diabète ne manquent pas. Notre organisme, encore non-habitué à ces facteurs nouveaux entrés récemment dans l'histoire de l'Homme, doit faire face à des agressions toujours plus nombreuses. Résultat : des maladies...

 

 

 

Dia-baïno, ou passer à travers... Telle est la signification grecque du mot diabète pour désigner cette maladie chronique générant le passage du sucre à travers les reins et, par conséquence, une forte concentration de glucose dans le sang. 

 

 

 

Stress, obésité, sédentarité... les causes exactes du diabète demeurent encore peu connues, bien que la plupart des spécialistes aient une petite idée sur la question. L'alimentation occidentale, de plus en plus riche en gras saturés, en sucres raffinés et pauvre en fibres alimentaires, serait l'un...

 

  

À l'inverse du diabète de type 1 dont les symptômes peuvent arriver brutalement, le diabète de type 2 évolue souvent de manière silencieuse durant de longues années. Les symptômes demeurent cependant les mêmes : fatigue, soif excessive (polydipsie), sécrétion importante d'urine (polyurie), faim...

 

 

 

Autrefois appelé « diabète insulino-dépendant », ou « diabète juvénile », le diabète de type 1 est caractérisé par une production insuffisante d'insuline de la part du pancréas. Représentant 10 à 12 % des diabétiques, le diabète de type 1 peut se manifester à tout âge, mais se développe plus...

 

  

En juillet 2007, la Haute Autorité de Santé dressait une liste détaillée des principaux facteurs de risques associés au diabète de l'adulte. Parmi ces facteurs figurent : Les facteurs de risque cardio-vasculaire : les personnes âgées de plus de 50 ans chez les hommes et de plus de 60 ans chez...

 

 

 

Selon l'Organisation mondiale de la santé, le diabète de type 2 représente près de 90 % des cas de diabète dans le monde. Egalement appelé « diabète non insulino-dépendant », « diabète gras » ou « diabète de l'adulte », ce type de maladie résulte généralement d'une surcharge pondérale et d'un...

 

 

 

Tout est dans les gènes...  Les personnes ayant une prédisposition génétique sont ainsi les plus susceptibles de souffrir du diabète (essentiellement le diabète de type 2). En effet, le fait d'avoir un parent proche diabétique  multiplie par deux le risque de l'obtenir à son tour. 

 

 

 

Anomalie endocrinienne rare, le diabète insipide est caractérisé par un mauvais contrôle de l'hydratation du corps résultant d'un déficit d'hormone antidiurétique (ADH), ou vasopressine, hormone synthétisée par l'hypothalamus (zone située à la base du cerveau) et libérée par l'hypophyse

 

  

L'hyperglycémie : le seuil à ne pas dépasser Caractérisée par une glycémie trop élevée, l'hyperglycémie correspond à un taux de glucose dans le sang supérieur à 1,40 g/L après les repas, et à 1,20 g/L le reste du temps. Si l'hyperglycémie dépasse ces taux, elle peut se compliquer par...

 

  

L'hypoglycémie : attention aux doses d'insuline Contrairement à l'hyperglycémie, l'hypoglycémie est définie par un taux de glucose dans le sang trop bas, correspondant à une glycémie inférieure à 0,7 g/L (3,9 mmol/L). Complication aigue la plus fréquente due à un excès d'insuline dans...

 

 

 

Que ce soit pour le diabète de type 1 ou le diabète de type 2, l'autosurveillance glycémique permet d'adapter les doses d'insulines et demeure un acte incontournable dans la prise en charge du diabète. Un contrôle régulier est ainsi nécessaire afin de maintenir l'équilibre glycémique du...

 

 

 

Comment dépister le diabète ? Afin de détecter un éventuel diabète, une simple analyse de sang suffit généralement à repérer une glycémie trop élevée. Une deuxième analyse est nécessaire afin de confirmé le diagnostic. De même, une analyse de tolérance au glucose, consistant en la prise d'une...

 

 

 

Où en est la recherche sur le diabète de type 1 ? Séverine SIGRIST, docteur en sciences et responsable du département recherche du Centre Européen d'Etude du Diabète (CEED) répond à nos questions. 

 

  

Pour en savoir plus sur le diabète, consultez la bibliographie renseignée par l'auteur. 

 

Cela vous intéressera aussi