Santé

Découverte du premier gène qui donne la migraine

ActualitéClassé sous :médecine , migraine , crise de migraine

Les crises de migraine sont bien connues, mais peu de remèdes existent. Des chercheurs viennent d'identifier un gène muté qui jouerait un rôle dans cette pathologie. Ces travaux ouvrent la voie vers la mise en place d'un traitement contre cette maladie, qui peut s'avérer très handicapante.

Près de 12 % des Français, surtout des femmes, sont atteints de migraine. © geralt, Pixabay, DP

La migraine ne se résume pas à un simple mal au crâne : elle peut avoir de lourdes répercussions sur la vie quotidienne. Outre de violents maux de tête, elle peut parfois s'accompagner de nausées, de vomissements, et même d'une hypersensibilité aux stimuli comme le son et la lumière. Ses victimes sont nombreuses, puisque l'on estime que près de 12 % des Français sont touchés, majoritairement des femmes.

Malheureusement, il n'existe pas de remède miracle, et les personnes migraineuses sont souvent handicapées en cas de crises. Une étude récente, publiée dans la revue Science Translational Medicine, offre néanmoins une lueur d'espoir. Des chercheurs américains de l'université de Californie à San Francisco ont découvert le premier gène lié à cette pathologie.

Les astrocytes possèdent une structure en étoile. Un défaut de fonctionnement de ces cellules pourrait être lié à l'apparition de migraines. © Karin Pierre, Institut de physiologie, Unil, EDAB

La migraine a souvent un caractère héréditaire, puisque 60 à 70 % des personnes touchées ont un parent ou un aïeul qui en souffre aussi. Les auteurs ont mené une étude génétique sur deux familles ayant un terrain favorable aux migraines. Leurs résultats montrent que la plupart des malades présentent une mutation sur un gène particulier, codant pour la caséine kinase 1δ (CK1δ). Les enfants de parents possédant le gène muté sont eux aussi souvent victimes de migraines.

La mutation du gène Ck1δ induirait la migraine

La protéine kinase CK1 est une enzyme essentielle qui contrôle de nombreuses fonctions cellulaires. À partir de cellules cultivées en laboratoire, les scientifiques ont pu montrer que la mutation de ce gène entraînait une baisse de production de la protéine CK1. Ce résultat démontre que la mutation du gène Ck1δ a un réel impact biochimique.

Ce dommage génétique est-il une cause de l'apparition de migraines ? Les scientifiques ont été cherchés la réponse chez des souris. « Il n'est pas possible de mesurer le mal de tête chez la souris, explique Louis Ptáček, directeur de l'étude. Il fallait donc trouver un autre moyen de mesurer l'état migraineux chez ces animaux ».

Les souris mutées ont plus mal au crâne que les autres

Pour ce faire, les chercheurs sont allés directement observer le cerveau de souris mutées, leurs astrocytes en particulier. Ces cellules cérébrales, qui jouent un rôle dans la protection et le support des neurones, seraient impliquées dans l'apparition de migraines. Les résultats concordent : la concentration en calcium des astrocytes est plus élevée chez les souris mutées.

Le gène Ck1δ est le premier gène découvert qui aurait un lien avec la migraine. Cependant, il n'est probablement pas le seul impliqué, et de nombreuses études devront être entreprises pour comprendre le mécanisme global d'apparition de cette pathologie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi