Santé

Cancer du rein : des pilules porteuses d'espoir

ActualitéClassé sous :médecine , cancer du rein , Sutent

Chaque année, le cancer du rein métastatique touche pas moins de 37.000 personnes en Europe. Peu sensible à la chimiothérapie et à la radiothérapie, cette maladie se traite souvent de manière chirurgicale, par une opération lourde, nommée néphrectomie élargie, qui voit l'ablation totale du rein, de la loge rénale et de la surrénale.

Le Sutent permet-il de retarder la croissance du cancer du poumon ? (Crédits : DogFlu.Ca)

Dans la lutte contre le cancer du rein, le Sutent et le Temsirolimus, deux nouveaux médicaments anti-cancéreux présentés dimanche à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology, à Atlanta, sont porteurs d'espoir.

Dans la lutte contre le cancer du rein, le Sutent, ce médicament administré par voie orale et présenté à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology, est porteur d'espoir

Un nouveau traitement pour retarder l'évolution du cancer du rein

S'il passe ses derniers tests avec succès, l'anti-cancéreux Sutent développé par les industries pharmaceutiques Pfizer pourrait être utilisé dans le traitement du cancer du rein métastatique et d'une maladie rare, la tumeur stromale gastro-intestinale. Présenté dimanche à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui se tient à Atlanta, il entraverait la progression de la tumeur en détruisant les vaisseaux sanguins qui l'alimentent, et permettrait également aux patients de retrouver un rythme de vie presque normal.

Une étude a comparé les effets du Sutent à ceux de l'Interféron sur 750 patients atteints d'un cancer du rein s'étant déjà propagé à d'autres organes. Il en ressort que le Sutent, ingurgité par voie orale, permet de retarder la maladie de 11 mois, là où l'Interféron n'accorde qu'un sursis de 5 mois. Néanmoins, le Sutent s'accompagnerait encore d'effets secondaires tels qu'une fatigue accrue, des diarrhées et des brûlures dans les extrémités.

Dans tous les cas, les médecins précisent bien que le Sutentne permettra pas de guérir le cancer du rein, mais bien de retarder l'évolution de la maladie, tout en diminuant les métastases. Cependant, une régression des tumeurs a été constatée dans un peu plus de 40% des cas.

Le Sutent : efficace contre le cancer du poumon ?

Selon une étude à échelle réduite financée par Pfizer, le Sutent pourrait également se révéler efficace dans le traitement des cancers du poumon. Parmi les 63 patients testés, tous atteints d'un cancer du poumon en stade avancé, 26 ont vu leurs tumeurs cesser de croître, et 4 régresser.

« Le Sutent pourrait jouer un rôle important dans le traitement du cancer du poumon, prescrit seul ou en combinaison avec d'autres agents actifs NDLR : comme le Tarceva, développé par Genentech Inc », augure Mark A.Socinski, professeur d'université en Caroline du Nord, au Lineberger Comprehensive Cancer Center.

Le Sutent, mais également le temsirolimus - ou Torisel (qui permet des améliorations comparables) devraient permettre de mieux traiter le cancer du rein - voire celui du poumon ? . Des études complémentaires sont encore nécessaires avant que ces produits n'arrivent sur le marché mais, dans leur guerre contre le cancer, les médecins auront bientôt de nouvelles armes à leur disposition...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi