Le 24 février 2006, le Docteur Klein, directeur du laboratoire d'oncologie à l'Institut urologique de Cleveland a présenté, lors d'une réunion de la Société américaine d'oncologie clinique à San Francisco, les résultats de son équipe, lesquels mettent en évidence la présence d'un virus chez des patients atteints de cancer de la prostate.
Cela vous intéressera aussi

L'étude menée sur un échantillon de 86 hommes atteints du cancer de la prostatecancer de la prostate a révélé la présence du virusvirus chez 45% des hommes possédant une double mutation dans le gènegène codant la RNAseL contre 1.5% chez les autres patients.
La découverte du virus a été réalisée en utilisant la même méthode qui a permis d'identifier le virus SARS. Il s'agit d'un nouveau virus nommé XMRV qui s'avère homologue à un virus causant des leucémiesleucémies chez la souris.

Des virus sont déjà associés à certains types de cancer, comme le virus de l'hépatitehépatite avec le cancer du foiecancer du foie, le papillomavirus avec le cancer du col de l'utéruscancer du col de l'utérus, l'EBVEBV avec certains lymphomeslymphomes, mais c'est la première fois qu'un virus est retrouvé dans des cancers de la prostate.

Cependant, l'analyse d'un plus grand nombre d'échantillons est nécessaire avant de conclure à une causalité virale dans ce type de cancer. Si une telle relation est confirmée, ce virus pourrait constituer une cible thérapeutique de vaccinationvaccination pour traiter ce type de cancer.

Par Brice Obadia