Environ trois millions d'Américains sont allergiques aux cacahuètes ou à différents types de noix. Ces fruits représentent aujourd'hui la première cause de mortalité suite à des réactions allergiques.
Cela vous intéressera aussi

Le problème est d'autant plus préoccupant que l'utilisation de cacahuètescacahuètes dans les produits alimentaires les plus divers connaît une véritable explosion, et que l'étiquetage des produits ne stipule pas souvent la présence de ce type de fruit. En outre, beaucoup d'enfants sont sensibilisés aux protéinesprotéines des cacahuètes in utero, puis par le lait maternellait maternel, et seul un cinquième des enfants allergiques aux cacahuètes perdent cette sensibilité en grandissant. Selon les résultats de plusieurs études menées par la Mount Sinai School of Medicine de New York, 35% de ces enfants développent des allergiesallergies à différentes sortes de noix, sans doute en raison d'une ressemblance au niveau des protéines allergéniques.

Des enquêtes réalisées par les chercheurs du National Jewish Center for Immunology and Respiratory Medicine de Denver (Colorado) ont montré que seuls 10% des patients souffrant d'allergies alimentaires sévères disposent de l'antidoteantidote requise, à savoir l'épinéphrine auto-injectable.

  • En savoir plus sur les allergies ? Un seul site: notre partenaire Allergique.