Santé

En bref : le virus A/H1N1 est séquencé

ActualitéClassé sous :médecine , laboratoire national de microbiologie de l'Agence de santé publique , séquençage du virus H1N1

Réalisé au Canada par le laboratoire national de microbiologie de l'Agence de santé publique, le séquençage complet de l'ADN du virus H1N1 permet désormais la mise au point d'un vaccin.

Un troupeau de virus H1N1 au microscope électronique. © CDC

A partir de trois isolats de virus provenant de deux provinces canadiennes, l'Ontario et la Nouvelle-Ecosse, et du Mexique, le laboratoire national de microbiologie de l'Agence de santé publique du Canada, à Winnipeg, a réussi l'analyse complète de la séquence génétique du virus A/H1N1.

La connaissance de ce génome permet désormais de repérer des protéines spécifiques de ce virus et donc d'entamer la mise au point d'un vaccin, qui les ciblera.

Les Etats-Unis travaillent déjà à la réalisation d'un vaccin et, selon l'AFP, un responsable des Instituts de la santé (NIH) vient de déclarer devant le Congrès que « des premiers pas ont été accomplis ».

La question de la stratégie à adopter pour la vaccination reste toujours suspendue à une décision de l'OMS. Il s'agit de trancher entre deux solutions : réaliser une souche particulière et la substituer à l'une des trois qui constituent aujourd'hui le vaccin actuel de la grippe saisonnière ou bien produire un seul vaccin contre le H1N1 (vaccin dit pré-pandémique). Dans le second cas, plus rapide, on utiliserait une variante du vaccin mis au point contre la grippe aviaire (H5N1).

Cela vous intéressera aussi