Le suivi d'un électroencéphalogramme à l'aide de ce casque discret et d'une analyse effectuée sur un smartphone pourrait suffire d'après des ingénieurs coréens, à détecter des signes annonciateurs d'un AVC. © Samsung

Santé

En bref : prévoir les risques d'AVC grâce à son smartphone

ActualitéClassé sous :médecine , ESDAP , AVC

Un casque développé par des ingénieurs de chez Samsung pourrait permettre de détecter rapidement les risques d'accidents vasculaires cérébraux. Les données sont d'abord recueillies par des capteurs puis transmises sur un smartphone.

Le chercheur Se-hoon Lim et ses collègues de chez Samsung Electronics travaillent actuellement sur un casque capable de détecter les accidents vasculaires cérébraux (AVC) en surveillant les ondes cérébrales. Ils ont développé ce projet indépendant dans le cadre du Creativity Lab, ouvert aux ingénieurs de l'entreprise pour concrétiser leurs idées. Les données recueillies par les capteurs de leur casque nourrissent un algorithme permettant d'observer les ondes cérébrales sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

Cet ESDAP (pour Early Detection Sensor & Algorithm Package) repère les irrégularités en amont d'un accident vasculaire et permet ainsi de prendre toutes les précautions nécessaires pour l'éviter. À première vue, ce gadget peut ressembler à d'autres podomètres ou cardiofréquencemètres déjà sur le marché. Mais ses fabricants tiennent à souligner que l'EDSAP est encore plus efficace que les appareils utilisés par les hôpitaux pour détecter les AVC qui mettent une quinzaine de minutes pour analyser les ondes cérébrales.

Samsung explique aussi que les capteurs de l'équipement sont plus précis. Les ingénieurs ont en effet employé un matériau très conducteur, proche du caoutchouc, spécifiquement développé par leurs soins. Ce nouveau matériau permettra par ailleurs de porter les capteurs de façon plus discrète que le casque présenté sur le prototype officiel. À terme, ils pourront prendre la forme de pinces à cheveux ou de lunettes par exemple.

L'EDSAP est encore en cours de développement. Se-hoon Lim a expliqué que son équipe prévoyait aussi de l'adapter au suivi cardiaque sans toutefois préciser de date de commercialisation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi