L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé mardi aux laboratoires de 18 pays qui avaient reçu des échantillons d'un virus de la grippe particulièrement dangereux de les détruire.
Cela vous intéressera aussi

Ces échantillons leur avaient été adressés dans le cadre d'une procédure habituelle de tests. Cependant, il existe un risque réel que cette souche grippale ne provoque une épidémieépidémie mondiale.

«Le risque est relativement faible qu'un laborantin tombe malade mais un grand nombre de laboratoires l'ont reçu et si quelqu'un est effectivement infecté, le risque de maladie grave est élevé et ce virus s'est avéré totalement transmissible», a déclaré à l'Associated Press le Dr Klaus Stohr, en charge de la grippe à l'OMSOMS.