Santé

Un amputé des deux bras bouge ses prothèses par la pensée

ActualitéClassé sous :médecine , prothèse , amputé

Les Baugh, qui avait perdu ses deux bras dans un accident électrique il y a 40 ans, est entré dans l'histoire. Grâce au travail réalisé par l'université Johns Hopkins, il peut contrôler ses deux prothèses de bras par la pensée.

Amputé des deux bras, Les Baugh déplace un objet en contrôlant ses prothèses par la pensée. © Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory

Le « Revolutionizing Prosthetics Program » porte bien son nom vu la prouesse réalisée au Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory : grâce à cette recherche, un homme du Colorado amputé des deux bras, Les Baugh, peut effectuer des tâches avec ses deux prothèses de bras qu'il dirige par la pensée.

Avant de recevoir ses prothèses, l'homme a subi une opération chirurgicale à l'hôpital Johns Hopkins pour permettre la réinnervation des muscles. Comme l'explique le chirurgien Albert Chi, cette opération relativement nouvelle a eu pour objectif de réaffecter des nerfs qui avaient autrefois servi à contrôler le bras et la main. Cette étape était indispensable pour que le patient, amputé dans le haut du bras, puisse contrôler ses prothèses juste en pensant à l'action à réaliser.

Puis Les Baugh a dû s'entraîner à l'utilisation des prothèses, en travaillant avec les chercheurs. Pour cela, les scientifiques ont utilisé des « algorithmes de reconnaissance des schémas » : ceux-ci ont permis d'identifier les muscles qui se contractent et la façon dont ils communiquent. Cette information a ensuite été traduite en mouvement pour la prothèse.

Pour la prothésiste Courtney Moran, ici à côté du patient, c’est une première. « Ceci n’est pas possible avec les prothèses actuellement disponibles. » © Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory

10 jours d’entraînement pour bouger les prothèses par la pensée

Le patient a été équipé d'une sorte de corset bionique couvrant son torse et ses épaules, qui portait les prothèses de bras et permettait les connexions neurologiques avec les nerfs. Lorsque ce dispositif a reçu les touches finales, l'équipe l'a fait travailler avec ce système grâce à un environnement d'intégration virtuel.

Dès qu'il a été relié aux prothèses de bras, le patient a vu sa vie changer : « je suis arrivé dans un monde complètement différent ». Il déplaçait des objets, comme une tasse, une tâche qui nécessitait de coordonner plusieurs mouvements différents. Pour Courtney Moran, une prothésiste qui a travaillé à ce projet, « il était capable de faire cela avec seulement 10 jours d'entraînement, ce qui montre le caractère naturel du contrôle ». Le patient a réussi à contrôler une combinaison de mouvements avec les deux bras en même temps, ce qui est remarquable.

La prochaine étape sera de renvoyer Les Baugh chez lui avec ses prothèses afin qu'il puisse s'en servir dans la vie de tous les jours. Les scientifiques ne pensent pas s'arrêter là, comme l'explique Michael McLoughlin, un des principaux chercheurs de ce programme : « je pense que nous ne sommes qu'au commencement ». D'après lui, « les 5 à 10 prochaines années vont apporter des avancées phénoménales ».

Cela vous intéressera aussi