Santé

Bactéries : de l'ADN au dîner !

ActualitéClassé sous :génétique , ADN , consommation d'ADN

Lorsque les bactéries Escherichia coli se mettent à table, c'est pour manger... de l'ADN ! Et elles en sont si friandes qu'elle peuvent même faire de l'ADN extracellulaire leur unique source de carbone et d'énergie !

L'ADN, un vrai régal pour les bactéries Escherichia coli !

Les bactéries Escherichia coli vivent dans les boyaux des animaux à sang chaud, où elles aident à la digestion. Selon une étude à paraître dans l'édition de juin du Journal of Bacteriology, des chercheurs ont trouvé huit gènes chez ces bactéries leur permettant de consommer sans risque de l'ADN extracellulaire.

Ainsi, les Escherichia coli n'hésitent pas à « cannibaliser » l'ADN des membres de leur espèce, lorsque ceux-ci viennent à mourir. Mais, outre ces festins, il semblerait même que ces bactéries soient capables de survivre, avec de l'ADN pour seule et unique source de nourriture !

Steven Finkel (University of Southern California) et ses collègues ont également découvert que ces gènes « ADN-ophiles » se retrouvaient chez de nombreuses autres espèces de bactéries. Aussi, la consommation d'ADN pourrait être une habitude largement répandue.

L'étude de ces gènes pourrait trouver de nombreuses applications en médecine et en matière d'antibiotiques. Par exemple, les chercheurs imaginent déjà pouvoir traiter par ce biais la fibrose kystique - une maladie génétique caractérisée par une viscosité anormale des sécrétions muqueuses.

Le monde des bactéries est encore plus cruel qu'on ne le pensait. On y organise même des banquets, au cours desquels les convives mangent l'ADN de leurs congénères !

Cela vous intéressera aussi