Un américain de 63 ans se présentant à l’hôpital pour une douleur au genou s’est finalement vu diagnostiquer une forme grave de maladie de La Peyronie, qui entraîne une calcification et une déformation du pénis. Un cas extrêmement rare dans la littérature médicale.

Cela vous intéressera aussi

Au début du mois d'août 2019, les urgences de l'hôpital Lincoln à New York reçoivent un homme de 63 ans se plaignant d'une douleurdouleur au genou consécutive à une chute sur un trottoir. Aucun traumatisme n'est détecté, mais comme le patient affirme être tombé sur les fesses, les médecins décident d'effectuer une radioradio pelvienne. Faute de lui trouver de fracture du bassinbassin, ils découvrent alors avec stupeur une importante déformation de la hanche droite et une calcificationcalcification complète tout le long du pénispénis, ce dernier s'étant littéralement transformé en os, comme le rapporte un article à paraître dans la revue Urology Case Reports.

Maladie de La Peyronie : une déformation du pénis invalidante et douloureuse

La calcification du pénis est l'un des symptômessymptômes de la maladie de La Peyroniemaladie de La Peyronie, ou fibrosefibrose du pénis, se caractérisant par l'apparition de plaques fibreusesfibreuses au niveau de l'albuginéealbuginée, l'enveloppe qui renferme les corps caverneuxcorps caverneux du pénis. Cette sclérose entraîne une déformation du pénis (courbure, rétrécissement, étranglement ou raccourcissement) et des érections douloureuses. La maladie de La Peyronie toucherait entre 3,4 % et 9 % des hommes, principalement âgés de 55 à 65 ans. Dans 20 % des cas, des calcifications et ossifications se forment, aboutissant à un durcissement du pénis qui devient comme un os. Les cas d'ossification complète sont toutefois extrêmement rares : moins de 40 ont été recensés dans la littérature médicale, d'après l'article d'Urology Case Reports.

Sur cette radio, on observe l’ossification tout le long du pénis. <i>© </i>Richard Assaker et al,<i> Urology Case Reports</i>, 2019. 
Sur cette radio, on observe l’ossification tout le long du pénis. © Richard Assaker et al, Urology Case Reports, 2019. 

Des causes encore incertaines

Cette sclérose du corps caverneux est due à une inflammationinflammation suivie d'une prolifération de mastocytesmastocytes et de fibroblastesfibroblastes, puis de l'apparition de collagènecollagène de type III moins élastique, ce qui entraîne une rétractation tissulaire. On ignore cependant les causes originelles de l'inflammation. Certains invoquent une répétition de micro-traumatismes ou les conséquences d'une réaction auto-immune. Les études épidémiologiques montrent une corrélation avec l'obésitéobésité, le diabètediabète, le tabac ou un déficit en testostéronetestostérone. Quant au patient de New York, il présentait « un historique médical d'alcoolisme ». Un diagnosticdiagnostic précis de notre homme de 63 ans n'a pas pu être clairement établi, déplorent les médecins auteurs de l'article. Malgré l'ossification totale de son pénis et une douleur persistante, l'homme a décidé de quitter l'hôpital contre avis médical et a disparu dans la nature.

Maladie de La Peyronie : un nouvel espoir de traitement

En 2015, un nouveau médicament nommé Xiapex a été autorisé en France. S'injectant directement dans la plaque en formation où il va dissoudre les fibres de collagène, ce traitement semble montrer des résultats prometteurs lorsqu'il est administré à temps, avec des réductions de courbure de 20 à 30° et une amélioration notable chez deux tiers des patients, selon l'Association française d'urologieurologie. Lorsque la courbure est trop importante, le traitement chirurgical consiste à retirer les plaques fibreuses et insérer un greffon pour compenser le creux.