L’aiguille a migré de l’estomac vers le péricarde. © Tatiana, Adobe Stock
Santé

Patient bizarre : il avale une épingle, elle perce son cœur

ActualitéClassé sous :Corps humain , périmyocardite , avaler

Lorsque cet adolescent de 17 ans a avalé une épingle à couture en retouchant ses vêtements, il ne s'en est même pas rendu compte. La surprise fut d'autant plus grande quelques jours plus tard quand les médecins lui annoncèrent que l'épingle avait migré pour transpercer le cœur.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Fanny Burney, l'auteure du 19ème siècle qui décrivit sa propre opération sans anesthésie  En 1811, l'auteure britannique Frances Burney est contrainte de subir une ablation totale du sein droit, atteint d'une tumeur douloureuse et handicapante. L'anesthésie n'hésitant pas encore, la patiente est consciente et la douleur est perçue dans toute son intensité. Un an plus tard, Frances Burney prend la plume et raconte son opération à sa sœur. 

Tout commence lorsque le jeune homme de 17 ans se présente à l'hôpital, se plaignant de douleurs à la poitrine depuis près de trois jours. La douleur est vive, irradie dans le dos et s'aggrave lorsqu'il se couche ou qu'il respire profondément. Le patient souffre aussi de fatigue et de dyspnée. L'examen physique s'avère tout à fait normal, mais à l'ECG (électrocardiogramme), les médecins notent une tachycardie sinusale avec élévation diffuse du segment ST, ce qui leur fait craindre une périmyocardite (inflammation de l'enveloppe du muscle cardiaque). Crainte renforcée par les analyses sanguines, qui révèlent la présence de biomarqueurs inflammatoires. Un scanner de la poitrine montre alors un objet pointu de 3,5 centimètres de longueur fiché dans le ventricule droit du cœur.

Une aiguille de 3,5 cm dans le cœur

Stupeur chez l'adolescent, qui affirme dans un premier temps n'avoir jamais ingéré d'objet pointu ou fait l'objet d'une quelconque blessure à la poitrine ou intervention chirurgicale au cœur. Il finit alors par se rappeler qu'il tient souvent des épingles dans sa bouche lorsqu'il répare des vêtements. Après une intervention pour ôter l'aiguille, l'adolescent se remettra heureusement sans séquelles.

Le scanner thoracique montre l’aiguille plantée dans la paroi du ventricule droit (flèche noire). © Bonnie Mathews et al, The Journal of Emergency Medicine, 2020

Drogue, acupuncture et opérations du cœur

« Nous présentons ici un cas unique de migration d’un corps étranger gastro-intestinal provoquant une périmyocardite, écrivent les médecins dans leur rapport paru dans The Journal of Emergency MedicineLes corps étrangers intracardiaques sont généralement causés par des dispositifs retenus ou embolisés introduits dans le cœur ou le système vasculaire, ou migrent du site d'autres opérations pratiquées ailleurs dans le corps ». Moins fréquemment, il arrive que des morceaux d'aiguille provenant d'utilisateurs de drogue par voie intraveineuse ou de procédures d’acupuncture se retrouvent fichés dans le cœur. En 2016, une femme chinoise avait accidentellement logé une épingle dans sa poitrine, qui avait formé une calcification. Cette dernière avait alors créé un caillot sanguin, qui avait migré jusqu'au cerveau, causant un AVC (accident vasculaire cérébral).

Objets pointus avalés : quel risque pour la santé ?

Dans le cas présent, les médecins estiment que l'aiguille a pu migrer directement depuis l'estomac jusqu'au cœur, ou depuis une autre partie du tube gastro-intestinal comme l'œsophage ou le petit intestin. Ce cas illustre en tout cas la dangerosité potentielle des objets pointus lorsqu'ils sont avalés. La plupart du temps, lorsqu'il s'agit d'arêtes de poisson par exemple, ils sont éliminés naturellement dans le transit intestinal (quoique les arêtes peuvent aussi rester coincées dans la gorge, auquel cas on les retire avec une pince spéciale). « Les objets de moins de 5 cm de longueur n'engendrent d'habitude pas de complications », attestent Bonnie Mathews et ses coauteurs dans l'article. Comme le montre la migration de l'aiguille, le risque est peut-être à revoir, estiment-ils. « Il faudrait peut-être retirer systématiquement les objets pointus avalés quelle que soit leur longueur. »

Dernier conseil pour la route : quand vous faites de la couture, ne portez jamais les aiguilles à la bouche. Plantez-les dans un petit coussin ou une trousse, pour ne pas risquer de vous blesser avec.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !